Le soleil au zenith et Wauquiez à la cave!

La température est vraiment montée d’un double cran ce dimanche de l’Ascension avec la descente aux enfers et à la cave de Laurent Wauquiez. Démissionnaire de la présidence des Républicains. Une sortie digne mais tout de même par la petite porte pour le plus illustre des porteurs de parka rouge qui avait déjà troqué son habit dans la triste perspective d’une veste mémorable. Sous une pluie incessante de critiques aussi violentes qu’attendues, il a préféré rendre les armes et son tablier d’infortune électorale.

La chronique d’une mort politique annoncée encore que le président de la Région Rhône-Alpes-Auvergne, va bien rester à la tête de la plus grande région française et continuer son chemin de Compostelle à partir de ses bases auvergnates et de la cité des Gaules. Pour essayer aussi de se redonner de l’air auprès de ses montagnes.

Sûr que les volcans un temps éteints vont à nouveau se remettre à cracher le feu. Des laves pour une nouvelle bataille larvée en vue de sa succession probablement collective… Encore que là, la succession ne s’annonce pas des plus riches à la tête d’un parti sorti laminé de cette déroute électorale. Tous est à reconstruire, de la cave au grenier au sein de l’ex premier parti de France. Celui qui gagnait avec Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy. L’époque des dinosaures! Encore une espèce en voie de disparition.

Laurent Wauquier a eu tout bon lorsque dans son direct du 20 heures, il a lâché au détour presque d’un sanglot à La Verlaine que les « victoires sont collectives et les défaites solitaires ».

Bien vu, mais trop tard pour celui qui se donnait trois ans pour refaçonner la droite et tout remettre à plat. L’habit était trop grand pour l’ambitieux et prétentieux homme pressé qui n’aura connu que des couacs pendant son éphémère présidence! Le dernier lui a été fatal.

Ce départ ne va pas néanmoins clore le débat de la refondation éventuelle de la droite en état d’hémorragie très avancée avec une grande partie de ses électeurs et bientôt élus partis chez Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Bienvenue aux futurs transferts du mercato estival.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :