Le gag républicain et Loiseau perchée et débranchée!

Elémentaire mon cher Watson! Comme dirait le célèbre détective à la pipe, Sherlock Holmes…On peut éprouver en revanche de sérieuses difficultés à comprendre la stratégie des députés et sénateurs républicains. Si les premiers ont dans leur grande majorité voté contre la confiance au gouvernement d’Edouard Philippe, les seconds se sont eux très massivement positionnés dans l’abstention. Où se situe la cohérence dans ce vote d’un illogisme implacable! Et ce d’autant plus que les « dignitaires » du Palais du Luxembourg, majoritaires, avec leur tête Gérard Larcher et secondes lames tranchantes Philippe Bas et Bruno Retailleau (pourtant très hostile à la loi sur la PMA) font de l’obstruction à l’exécutif depuis le déclenchement de l’affaire Benalla et le projet de la réforme constitutionnelle. Un crime de lèse majesté pour les parlementaires vent debout contre la perspective d’une diminution des effectifs dans l’hémicycle de la Haute-assemblée.

La droite française ne sait décidément plus où elle habite depuis un bon moment. La déroute des Européennes n’a pas fait qu’accélérer ce mouvement vers des abymes profonds.

A propos de Bruxelles, on relèvera un autre gag incroyable: le suicide en direct de Nicole Loiseau qui face à une douzaine de journalistes s’est sérieusement brûlé les ailes en interprétant un rôle de « tata » flingueuse en « sulfatant » ses possibles rivaux à la présidence du groupe centriste. Ils y ont eu tous droit. Un réquisitoire au vitriol qui évidemment ne pouvait pas rester sans réponse. Elle n’a pas tardé et il est fort probable que le chef de l’Etat a débranché définitivement Loiseau, même si cette dernière a officiellement annoncé qu’elle ne se porterait pas finalement candidate à la présidence de son groupe. Erreur de casting et mauvaise candidate (sauvée du désastre électoral par Emmanuel Macron) Nicole Loiseau commence bien mal son mandat!

Le président de la République s’est heureusement mieux comporté aux Sables d’Olonne, où il présidait l’émouvant hommage (ni national ni miliaire, mais combien symbolique) rendu aux sauveteurs de la SNSM, bien dans la ligne des héros au cœur du discours macronien. Un équipage réuni pour toujours avec les quatre rescapés et les trois disparus, tous décorés de la Légion d’honneur. Avec en toile de fond dans le cadre somptueux du prieuré Saint-Nicolas dédié aux disparus en mer, un flot de blousons et cirés orange de leurs camarades sauveteurs. Une marée humaine d’une très belle couleur, celle-là!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :