Du tacle au tacle version « Tontons flingueurs » au pays de l’Ovalie!

De sacrés « bourre-pif » version « Les tontons flingueurs » à Biarritz, pays davantage porté sur le rugby que sur le football, pourtant! Il n’empêche: on aura rarement connu un match aussi violent entre la France et le Brésil. Non pas sur un terrain de football, mais bien sur celui de la diplomatie. Un mot qui semble exclu du vocabulaire du pouvoir brésilien avec les tacles à répétition de son président (qui tout de même avait séché un rendez-vous avec Jean-Luc Le Drian, ministre des Affaires étrangères, préféré à un rendez-vous de la première importance avec son…coiffeur) et maintenant de son ministre de l’Education nationale. Pas vraiment éduqué ce ministre qui n’hésite pas à parler d’un chef d’Etat français « crétin » mais surtout de s’en prendre de façon honteuse au physique et à l’âge de Brigitte. Une attaque irrespectueuse que son mari de président ne pouvait pas laisser passer. D’où cette réponse cinglante devant toutes les caméras du monde entier, rare pour un président de la République, faisant part de sa tristesse que les « femmes brésiliennes puissent se sentir honteuses » de cette sortie, tout en espérant que « les Brésiliens aient droit dans le futur à un président à la hauteur ». Crochet, uppercut…son Premier ministre, Edouard Philippe, fervent adepte du noble art, aurait apprécié!

Qu’en termes diplomatiques, ces choses là sont dites. Une réplique encore inédite qui ne risque pas d’améliorer le climat entre les deux pays. Une guerre froide sur fond de forêt tropicale. Sûr que les deux présidents n’iront pas bronzer ensemble sur la plage de Copacabana! Et dire que la France a ses plus longues frontières avec le Brésil avec la Guyane! A quand la construction d’un mur pour illustrer ce « Kourou » macronien. Si ça continue on va leur renvoyer leurs footballeurs! Non, mais…

Et pendant ce temps-là, l’Elu américain non par la volonté de Dieu (comme il semblait le faire croire avec son doigt levé vers le ciel), mais par une partie de son peuple, Donald Trump, en a rajouté une couche d’ozone en émettant l’idée que l’on emploie la force nucléaire pour détruire les ouragans dévastateurs dans son pays! Voilà encore une réflexion pleine de bon sens surtout si les vents sont porteurs vers des pays amis comme le Mexique! Fermez le ban!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :