« Copains comme cochons »

Un clin d’œil pour l’histoire. Celui des adieux à la politique du maire de Bordeaux, Alain Juppé, qui, en cette journée du compliment, recevait le chef de l’Etat dans sa tournée nationale du Grand débat. En quelque sorte aussi un passage de témoins empreint d’émotion entre ce grand élu et serviteur de l’Etat et le président de la République. Une rencontre évidemment plus policée que celle de la veille au soir, où toujours sur ces terres girondines, le locataire de l’Elysée rencontrait dans un gymnase un parterre de femmes pour quatre heures d’échange détonnant parfois mais globalement instructif. Et parfois aussi sportif avec ce show d’une gilet jaune, qui en toute modestie, se compare à « un Martin Luther King de l’Equateur » où elle séjourna quelques années! Rien de moins…Cette ancienne femme de footballeur interpella son hôte en lui offrant un collier jaune. Elle aurait bien aimé aller au-delà en lui faisant porter ce colifichet à haute valeur symbolique. Ce que le chef de l’Etat déclina poliment mais fermement. Heureusement encore! Il ne faut pas confondre le Médoc et ses feuilles de vigne avec les colliers de fleurs de nos créoles des Antilles ou vahinés de Polynésie!

L’Outre-Mer toujours à l’honneur comme tous les ans dans les allées de la plus grande ferme de France, le Salon de l’Agriculture, où comme bien d’autres, Marine Le Pen, a fait son show en consacrant beaucoup de son temps de visite aux stands de la Martinique et de la Guadeloupe. Elle avait la banane notre Marine avec au menu acras, petits verres de punch, planteur et un petit dernier, de rhum, pour zouker! Quelles belles images…

Du grotesque en veux-tu, en voilà. Quel cinéma que ce bal annuel des « faux-culs » Et pas de vaches, cette fois-ci, ou tous et toutes en font des tonnes…de foin, pour faire « copains comme cochons » avec nos agriculteurs!

Il ne manquait même pas l’une des égéries des gilets jaunes de la première heure, Jacline Mouraud, la plus célèbre hypnothérapeute de France(!), venue faire la « pub » de sa nouvelle formation politique.

S’ll n’en reste plus qu’un à ne pas faire risette à nos paysans, c’est bien l’insoumis Jean-Luc Mélenchon dont ce n’est pas vraiment ‘la tasse de café » d’aller tâter le pouls des vaches et donner le biberon à un mignon petit chevreau. Adieux vaches, veaux et cochons…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :