Dîner, c’est tromper? Et échouer, c’est échouer!

Comment ne pas paraphraser avec une certaine gourmandise, une saillie un peu osée d’une star cathodique en la déformant quelque peu! Quel non-événement que ce dîner soi-disant secret entre une dizaine d’élus républicains dont deux parlementaires et une jeune retraitée de la vie politique. Qui n’a jamais fait autant le buzz que depuis quelques semaines. Marion Maréchal peut savourer avec ce lancer de petits cailloux, abandonnés ici et là avec la complicité active de la médiasphère. Trop heureuse de compter les coups lorsqu’avec la sourire la nièce Le Pen joue, finement ou pas, les mesdames bons offices en vue d’un rapprochement des droites. Ce qui ne va pas tarder à exaspérer Marine! C’est comme le secret de l’instruction, on est quasiment assuré de voir les « bonnes feuilles » s’étaler dans la presse. Ce dîner des « conjurés » prélude à une union (impossible) des droites a été éventé. Ce qui est une bonne chose avec les températures que l’on connait.

En attendant Marion a effectivement dîné avec quelques seconds et troisièmes, voire quatrièmes couteaux des Républicains. Ont-ils bien soupé au moins avec une grande cuillère avec au menu l’union des droites. Une femme pour une dizaine d’hommes autour de la table, qui, souhaitons-le, était bonne! La table, bien sûr! Ne nous égarons pas dans la fournaise de l’été . Les dix « salopards » seront-ils exécutés pour l’exemple ? Insignifiant.

Ce qui ne l’est pas, en revanche, c’est bien l’invitation…maladroite qui lui avait été faite par le MEDEF pour participer à son université d’été de la fin août. A quel titre cette grande libérale, il est vrai, avait-elle pu être conviée ? Probablement pas celui de directrice de son Ecole politique à Lyon qui visiblement ne risque pas la surchauffe au niveau de ses effectifs. Guère plus d’une quinzaine d’étudiants. Pas vraiment un succès fou!

Tout comme la reculade des patrons, qui, devant la polémique et les menaces de boycott de certains parlementaires LaREM (toutes aussi inadmissibles) ont reculé en rase campagne. Un pas en arrière lamentable. Peut-être que Geoffroy Roux de Bezieux et ses amis auraient pu y penser avant ? Invitée elle aussi, la France insoumise va être la victime collatérale de ce raté. C’est dommage car on aurait bien aimé voir François Ruffin jouer les gros bras avec ses amis patrons…Un rendez-vous là aussi manqué. On en salivait d’avance!

Autre rendez-vous manqué!: celui de nos Bleues, vaincues par une équipe américaine réaliste à défaut d’être flamboyante. Et un échec de plus au niveau mondial alors que le football féminin avec son équipe lyonnaise est sur le toit de l’Europe depuis plusieurs années. Pas non plus vraiment vernie par l’arbitre qui a oublié de siffler un évident pénalty dans la surface de réparation des « yankees » la « french team »subit qui plus est la double peine. Elle n’a pas en effet validé son voyage pour Tokyo, cadre des prochains Jeux olympiques. Contrairement aux Bleuets. Quand ça ne veut pas sourire….

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :