A qui perd gagne !

Michel Rocard ne disait-il pas « qu’avec la réforme des retraites il y avait de quoi faire sauter plusieurs gouvernements ». L’idée plus égalitaire du chef de l’Etat à l’égard de cette réforme systémique n’est évidemment pas partagée. Principalement par les fonctionnaires arc-boutés sur leurs droits acquis et leurs privilèges et la quarantaine de professions libérales désireuses de conserver leurs acquis. Aussi avait-on aujourd’hui le droit à une énième manifestation de colère réunissant à l’Opéra (c’est tout de même plus chic que le quartier de la République où Bastille) un sacré cortège hétéroclite composé de pilotes de ligne (pauvres damnés de la terre même s’ils…volent de temps à autre!), des avocats, des médecins, des kinés, des infirmières. Encore de l’inédit avec cet aéropage de professions disposant des caisses de retraite indépendantes, que l’uniformisation des retraites pourrait mettre à mal. Et un risque de trouble très mesuré toutefois pour tous les usagers. Contrairement à la grève des agents de la RATP, vendredi dernier. Un vendredi 13 qui ne leur aura pas porté chance au niveau de la couverture médiatique en soirée. La faute ignoble au maire de Levallois-Perret, Patrick Balkany, encore coupable d’avoir pris toute la lumière médiatique avant de rejoindre son nouvel appartement de fonction de détenu à la prison de la Santé. De la lumière à l’ombre il n’y avait qu’un grand pas entre sa nouvelle résidence et le palais de…l’injustice selon ses très nombreux admirateurs.

Et pendant ce temps, le premier sondage sur les élections municipales à Paris ne fait que des victimes. En premier lieu, la maire sortante, Anne Hidalgo, qui, en dépit de sa première place, à 24 %, n’es pas en situation de fanfaronner. Seule la division entre les deux macronistes, Benjamin Griveaux (17 %) et son dissident, Cédric Villani (15 %) lui permet d’espérer, alors que la candidate très clivante et décriée des Républicains, Rachida Dati, ne pèse aujourd’hui que 14 % contre 35 à son ex grande amie, NKM, la dernière fois! Une misère pour l’ex Garde des Sceaux de Nicolas Sarkozy qui ne va pas encourager beaucoup de Républicains encore interrogatifs à jouer la carte Dati et à la rejoindre. L’ancien Monsieur com de François hollande, Gaspar Gantzer, pourtant un habitué des plateaux de télévision, ne réunit sur son nom et celui de sa colistière, Isabelle Saporta, la compagne du « géant vert » Yannick Jadot, (dont les troupes à Paris sont évaluées à 13 %) ne réunit qu’un 1% des intentions de vote! Courage Gaspard, ton ex-patron lui ne pesait guère plus que 3 % au moment du lancement des primaires socialistes…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :