Grosse panique: quel monde de fous !

Quel monde de fous! Alors que l’Allemagne a déclaré hier jeudi sa volonté d’accueillir les soldats russes appelés en renfort et de les inviter à se mettre en situation de déserteurs, le maître du Kremlin, de son côté, fait accélérer les rafles (n’ayons pas peur des mots) sur son vaste territoire continent. Mensonge, encore une fois un terrible mensonge. Il s’agit bien d’une mobilisation générale déguisée en un appel soi-disant à 300.000 réservistes. Sans aller jusqu’à un chiffre annoncé de 25 millions de russes de 22 à 60 ans, en position d’être mobilisés, il y a tout lieu de penser que ces réservistes se compteront sur la durée (surtout si elle se prolonge) par millions. Pour faire masse et nombre. Panique au Kremlin. Poutine ne sait plus quoi faire pour éviter l’humiliation de son armée. Et la sienne. Et là-bas, on ne perd pas de temps, la réception d’un document administratif le matin, et l’enrôlement forcé le lendemain et une déportation armée en Ukraine après une formation très accélérée de combattant. C’est peu dire que ces futurs bras cassés et mutilés vont avoir à coeur de se battre contre un ennemi qui n’est pas le leur.

Plusieurs générations sacrifiées par la seule volonté d’un homme. De plus en plus dément. Comme l’obligation qui va être celle des ukrainiens des provinces qui vont ces prochains jours devenir russes après des référendums joués d’avance, de combattre contre leurs anciens frères, cousins…A l’image de nos « malgré nous » alsaciens et mosélans enrôlés de force sous l’uniforme allemand par les occupants nazis à partir de 1942 !

Un simple détail: sans parler des armes (qui semble-t-il font de plus en plus défaut) on se demande comment les pauvres vont toucher leurs uniformes de combattants. Leur confection va elle aussi prendre un certain temps ? On n’est plus pourtant au temps des sans-culotte…

Nouveau paria de la planète, comment pourrait-il en être autrement, la Russie ou plutôt son régime de plus en plus démoniaque, sombre dans la folie la plus totale. Soyons néanmoins rassurés, tous les mobilisables ne seront pas arrachés de force à leur maman ou épouse car dans ce pays où la corruption est élevée à un stade très élevé, les protégés du dictateur ne risquent pas de perdre la vie sur des terres défendues par de vrais soldats motivés par la survie de leur patrie.

Moins sérieusement: c’est un appel solennel que je lance aujourd’hui à ma femme politique devenue préférée, Sandrine Rousseau. Non pas pour essayer de remettre dans le droit chemin le grand malade de Moscou, mais bien pour réagir à un nouveau scandale très sexiste sur notre création culturelle. Un chorégraphe de grand renom, dont le talent est salué par l’ensemble des spécialistes, a revu de façon très originale le spectacle « Roméo et Juliette », des amours contrariés comme chacun sait entre un homme et une femme. Ne voilà-t-il pas que l’artiste a fait appel à un autre homme pour interpréter le rôle de Juliette ! Est-ce bien tolérable Sandrine ? A l’extrême rigueur, pourquoi n’a-t-il pas fait plutôt appel à une danseuse pour endosser les « habits » de Roméo ?

Très drôle aussi (façon de parler) le nouvel épisode de la vie politique stéphanoise qui, depuis le mois dernier, est secoué par une sale affaire de chantage à la sextape qui a abouti à la démission de l’ex-premier adjoint de la ville gérée par le maire LR, Gaël Perdriau impliqué dans cette « barbouzerie » indigne. Dont aurait été également victime un élu de l’opposition dans une autre séquence de vidéo-chantage intime. Décidément ne spécialité locale qui dans un autre genre avait abouti à la démission d’un ancien maire du Havre…et quelques semaines plus tard impliqué un autre élu « vert » mêlé à une autre affaire d’ordre sexuel rendue publique mais pas avec le même battage médiatique, le nom de l’intéressé n’ayant pas été rendu public.

L’édile du Forez qui, dans un premier temps, avait nié toute participation à ce chantage a fait un premier pas en annonçant hier se mettre en congès comme président de la Métropole, mais pas bien sûr comme maire du chef-lieu de la Loire. Cherchez l’erreur. Ville où des affiches géantes ont fleuri sur des colonnes publiques en milieu de semaine pour inviter (de façon humoristique) les stéphanois à participer au pot de départ de Gaël Perdriau et « de sa clique » prévu le lundi 26 septembre à 17h30, à l’hôtel de ville. Encore une promesse « électorale » non tenue…A moins que la situation n’exige un couperet plus rapide si la situation devient intenable pour l’édile. On s’amuse de façon pas très glorieuse dans l’ancienne capitale du football français !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :