Une « grande pagaille » médicalement indécente !

Après les contrôleurs de la SNCF (entreprise dont on a appris le profit confortable de 2,2 milliards enregistré lors du dernier exercice grâce à un bel été) c’est depuis quelques jours une grande pagaille chez les médecins généralistes. Plusieurs milliers d’entre eux, 12.000, ont fermé leurs cabinets. Une décision prise « à contre-coeur » selon l’expression de l’une de leur porte-parole. C’est toujours la même chose avec les grévistes. Quels qu’ils soient. Ce n’est jamais de leur faute. C’est pour la bonne cause. Ils sont obligés d’en venir à cette extrémité pour tenter d’obtenir satisfaction. En l’occurrence pour les médecins libéraux généralistes le doublement de la consultation qu’ils aimeraient voir passer de 25 à 50 euros. Pendant les fêtes de fin d’année alors que le système de santé est confronté à une triple épidémie.

Ça passe évidemment mal chez les patients comme chez les urgentistes des hôpitaux qui voient d’un très mauvais œil cet afflux supplémentaire de malades. Ils n’en peuvent plus ! Quelle nouvelle semaine noire.

Leur ministre de tutelle et ancien médecin urgentiste François Braun, a piqué hier une grosse colère. Voilà qui très probablement ne va pas arranger le climat entre l’exécutif et ce collectif qui comme chez les cheminots a pris l’initiative de ce mouvement. Une nouvelle preuve de l’échec des organisations syndicales de plus en plus dépassées par leurs bases. Mais au final ce sont toujours nos compatriotes qui toussent! Salement.

Même s’ils souffrent dans leurs conditions de travail depuis tant d’années, les médecins généralistes ne sont évidemment pas dans l’imaginaire de leurs patients les mieux placés pour revendiquer leur colère en réclamant une telle augmentation de leurs revenus, forcément jugée incompréhensible. Et à juste titre. Quelle indécence s’emportent les plus critiques. C’est la France. Celle d’une avalanche de problèmes existant depuis tant d’années, voire de décennies.

On paie aujourd’hui au prix cher des erreurs répétées commises par des gouvernements de gauche comme de droite. Dans tant de domaines. Il est quand même très « gonflé » le nouveau président de LR, Rico Ciotti, qui toujours hier montait au front pour soutenir les généralistes en grève ! C’est bien sûr le rôle de l’opposition de s’opposer mais là franchement ses amis et lui ne sont vraiment pas les mieux placés alors qu’ils portent, comme d’autres, une large responsabilité dans les difficultés subies par les professionnels d’un système de santé bien malade tant dans le public hospitalier que libéral ! Qui n’est pas apparu seulement depuis l’avènement du président actuel de la République.

Comment néanmoins a contrario dans cette énième crise ne pas rendre hommage à tous ces personnels hospitaliers, les petites mains comme les plus grandes, qui, avec un grand sacerdoce et professionnalisme soulagent tant de leurs malades et leurs proches.

La France c’est aussi ça avec une prise en charge des plus enviables dans le monde entier, en cas de malheur et souffrance passagers. Les râleurs professionnels n’en ont pas conscience…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :