Un monde de plus en plus « timbré » !

Il ne serait peut-être pas idiot que les pouvoirs politiques signifient à l’institution postale sa mission de service public. Il semble bien loin le temps où les P.T.T avaient même leur propre secrétaire d’Etat, voire même ministre. Autre temps, autres moeurs. Et pourtant nous n’étions pas le 1 er avril lorsque la Poste a annoncé sa décision de remplacer le timbre rouge destiné au courrier normalement prioritaire et rapide par un système consistant pour l’expéditeur à envoyer un courrier électronique appelé à être imprimé par un agent postal. Ledit postier s’engagera à ne pas lire le courrier. On croit rever ou plutôt cauchemarder. C’est le progrès…tellement profitable! Merci Internet, l’alpha et l’oméga sans qui maintenant toute démarche administrative est quasi impossible désormais.

La priorité du courrier, si peu rentable, lorsqu’elle existait encore, peut attendre quelques jours supplémentaires. Qui distribuera aussi les fameux calendriers « animaliers » certes un peu ringards, mais non négligeables pour nos facteurs et factrices, une « espèce » en voie de disparition (?) qui roulent à vélo le plus souvent et par tous les temps sans rouler sur l’or. Ca se saurait ! Nos préposés méritent aussi…Encore une proximité surtout en zone rurale bien mise à mal. Notre monde serait-il vraiment timbré ? Et surtout très mal oblitéré. Un retrait progressif qui a de quoi nous mettre sur les dents. Et pas celles du peigne…

Faut-il rappeler que la Poste, normalement au service de l’intérêt général, est une société à capitaux détenue à 66 % par la Caisse des dépôts et 34 % par l’Etat. Certes la disparition de ce timbre rouge apparaîtra pour beaucoup insignifiante. Elle ne l’est probablement pas pour au moins sa charge symbolique. Qu’est devenu le sens de l’équité et de l’égalité ?

Même si la direction postale a démenti avec force conviction, il semblerait tout de même qu’une partie du territoire, dans les prochaines semaines, soit directement touchée par une décision lourde de conséquences pour ce que l’on appelle les usagers. A savoir que certaines villes pourraient être impactées par des tournées n’ayant plus lieu qu’une fois tous les deux jours. Cinq villes en Normandie pourraient servir de mauvais exemples et parmi l’une d’entre elles la commune de Val-de-Reuil, près de Louviers.

Youpi, les factures arrivant dans vos boîtes aux lettres mettront un peu plus de temps pour trouver leurs destinataires. Encore heureux que les journaux et principalement les quotidiens pour ce qu’il reste de lecteurs par voie postale, se trouveront toujours distribués du lundi au samedi. Encore que depuis déjà quelques mois, ici et ailleurs, le facteur ou la factrice ne passent plus le samedi. Et encore une approche de proximité très importante pour les personnes âgées et isolées en monde rural qui, au fil du temps, disparaît progressivement.

De quoi mettre certains chiens sur les…dents. Ils ne peuvent même plus accueillir, comme il se doit, leurs visiteurs en uniforme pas toujours très bien reçus par nos compagnons à quatre pattes! Tout fout le camp en ce bas monde !

Plus sérieusement, les réseaux sociaux jouent un autre rôle social de distribution de l’info et de liaison parfois dangereuse vu la teneur de certains messages. Et les nouvelles ne sont pas toujours terribles et estampillées d’une vérité certaine.

Comme celle hélas et sur un toute terrain hier après-midi avec la défaite aux tirs aux buts de l’équipe de football d’Evreux, qui, jusqu’à quelques secondes de la fin du temps réglémentaire a cru à l’exploit au stade de Ménilles en coupe de France face à l’équipe de Bastia évoluant en ligue 2. Maudits arrêts de jeu et une égalisation corse synonyme d’obligation de passer comme les grands de l’équipe de France (à la tête de laquelle Didier Deschamps a été reconduit jusqu’en 2026, un délai bien long !) par l’épreuve des tirs aux buts. « Pénélope Zizou » devra encore patienter. Les brésiliens et espagnols penseraient à lui pour coacher leurs sélections décevantes lors des derniers mondiaux.

Quel beau parcours néanmoins réussi par les joueurs de la ville préfecture de l’Eure. Un petit tour supplémentaire et c’était une chance en plus de gommer le déficit financier d’un club en proie à des problèmes de trésorerie. Espérons que les trois joueurs du onze tricolore récents finalistes de la coupe du monde sauront faire preuve de générosité pour lui venir en aide…Un virement par voie électronique suffira ! Pas besoin de timbre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :