Un « assassin » en plein hémicycle: mais que font donc la police et la justice!

« Ses mots ont dépensé sa pensée ». On voudrait bien le croire, le député LFI, François Ruffin, qui, ce matin, a tenté de défendre son collègue à l’origine d’un nouveau pataquès dans les travées de l’hémicycle. Un ministre traité « d’imposteur et d’assassin », la barre est placée bien haute. Cette situation de chaos sans cesse renouvelée risque de s’élever bien au delà du record du monde à la perche. Mais là il n’existe pas de tapis amortisseur pour la chute mais un profond mépris et même bien au-delà de l’attitude chaque jour plus révoltante d’un trop grand nombre de députés insoumis. Et pendant ce temps-là le Rassemblement national se fait tout miel et s’offre une belle respectabilité en comparaison. Ou presque. Il ne faut pas non plus exagérer…et imaginer Marine dans le gentil personnage de Maya l’abeille ! Mais à continuer dans la même veine, les « gauchos » les plus radicaux et radicalisés comparés parfois à des révoltés peut-être sincères pour certains d’entre eux, en vomissant, matin, midi et soir la société, marquent tous les jours un but contre leur propre camp.

Leur tactique d’obstruction systématique à un niveau inégalé risque même avec leurs piètres débordements oratoires, pourrait le cas échéant, s’ils perdure, rendre la réforme du gouvernement plus sympathique.

Et dire que certains et certaines dans l’espace médiatique montrent une coupable indulgence dans la mesure où l’intéressé, Aurélien Saintoul, déjà pris les mains dans le pot de confiture des invectives, a présenté ses excuses publiques pour ses propos qu’il convient déplacés à ses collègues parlementaires et au ministre Dussopt. L’acharnement à son encontre pourrait aussi lui rendre service. Chapeau les artistes.

Un compliment aussi mérité mais dans le bon sens cette fois-ci avec les interventions de tous les autres partis de la NUPES par la voix de leurs chefs de file qui, avec des mots très forts, se sont désolidarisés de leur collègue. Notamment le président communiste, André Chassaigne, qui pourtant n’est pas du genre à jouer les tendres avec le gouvernement. Trop c’est trop. Et ce d’autant plus que sauf miracle les députés ne pourront pas examiner d’ici à vendredi minuit la totalité des articles dont le principal, le sept sur l’âge des 64 ans. Même si LFI a décidé d’annuler suite à ce nouvel épisode de grand tumulte un millier de ses amendements. Ca ne suffira pas…Il en faudrait environ 9.000 selon la locataire du perchoir.

Qu’en sera-t-il aujourd’hui, jour de la Saint-Valentin, la fête des amoureux ? En cette journée, je ne peux bien sûr que faire une pause et évoquer les doux prénoms de mes Valentines préférées, Mathilde (Panot) Ségolène (Royal) la malheureuse elle se fait bien discrète depuis des mois, Michèle (Obono) Raquel (Garrido) et ma Sandrine (Rousseau) l’élue de mon coeur, je m’excuse par avance de faire état de mes préférences personnelles. Tant pis pour leurs rivales.

J’ai beau chercher, je ne parviens pas trop à dénicher la belle « oiselle » de référence chez les Républicaines ou le Rassemblement national. Elles doivent probablement être beaucoup moins drôles. Et chez les « Renaissantes » peut-être un peu trop nombreuses pour l’envoi de bouquets de roses! Qui s’y frotte s’y pique…Il n’empêche: vive les femmes ! Surtout politiques…Il y en a beaucoup de séduisantes et méritantes…au Havre comme à Evreux et ailleurs, dans les collectivités locales et territoriales. Les intéressées, très souvent de fidèles lectrices, se reconnaitront forcément. Je les autorise bien volontiers à me remercier pour cette délicate attention. Et même dans les parlements ! C’est mon jour de bonté et d’état de grâce: j’ajouterai même jusqu’au gouvernement !

PS: Droit de suite. Je me suis fait l’écho il y a quelques jours d’un SOS d’un boulanger-pâtissier d’Evreux avec son petit message appelant sa clientèle à l’aider en raison de ses difficultés liées en grande partie à l’explosion des factures d’énergie. Le même a glissé depuis un nouveau papillon sur la porte de sa boutique annonçant non pas le résultat de la cagnotte mais sa fermeture pour cause de vacances jusqu’au 26 février. Peut-être qu’il aurait été plus judicieux d’évoquer de tels soucis après son retour de congès. Sa chronologie dans la communication n’est probablement pas la meilleure.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :