Les « Sentinelles » de l’indécence!

Les « pudeurs de gazelle », expression chère au Maduro français, prennent tout leur sens avec la nouvelle polémique liée à l’annonce, par le gouvernement, de l’appui des militaires de la mission antiterroriste « Sentinelle ». Des éléments de cette force, qui sur l’ensemble du territoire, déploie 7000 hommes et femmes.

Scandale et damnation pour beaucoup d’opposants de tous poils qui n’hésitent pas à brandir le sceptre de la dictature. « Nos soldats vont tirer sur le peuple ».

Grotesque. Jusqu’à preuve du contraire, ces militaires…encadrés par la police, auront pour seule mission que protéger les bâtiments dits sensibles et les points fixes.

Leur rôle ne sera pas d’aller au contact viril avec les centaines de fous furieux, qui chaque samedi ou presque sèment la panique et le désordre dans Paris et dans les principales villes.

On peut préférer la remarque empreinte d’un certain bon sens de Ségolène Royal, qui n’a pas peur de comparer les casseurs les plus extrémistes à des terroristes « il est dommage que cette décision n’ait pas été prise plus tôt, peut-elle encore regretter.

Plutôt précisément que les déclarations d’un politique qui, depuis des lustres, ne rêve que d’endosser les habits de ministre de l’Intérieur.

Le parti gaulliste a pu compter dans ses rangs pour reprendre l’expression de Jacques Chirac « le meilleur d’entre nous » en la personne d’Alain Juppé alors qu’aujourd’hui avec le député niçois Eric Ciotti, il peut compter davantage sur « l’un des pires porte-flingues » du mouvement. Elle ne va pas être triste la prochaine salade municipale niçoise avec celui qui est devenu son pire ennemi dont il a été l’assistant parlementaire, Christian Estrosi.

Et pendant ce temps-là,que penser également de la démarche du boxeur de gendarme, qui ose réclamer 3 millions d’euros à la plateforme Leetchi, pour cause d’arrêt,après deux jours de la fameuse cagnotte interrompue à la somme de 1,4 million d’euros. L’indécence n’a pas de limites!

Là aussi, on peut préférer l’initiative d’un des grands patrons de la presse française, Claude Perdriel, qui a décidé d’initier une cagnotte pour venir en aide aux personnels des kiosques à journaux incendiés sur les Champs Elysées. Leurs salariés ne font pas partie, loin s’en faut, des plus privilégiés,tant au niveau de leurs temps de travail que de leurs rémunérations.

Même s’il faut bien sûr…comparaison garder, souvenons-nous de la destruction massive de livres une certaine nuit dans les années trente, préfiguration des atrocités à grande échelle de la Seconde guerre mondiale. La liberté de la presse n’a pas de prix. Si ce n’est celles de paraître et d’être diffusée!

Un commentaire sur “Les « Sentinelles » de l’indécence!

  1. C’est pas mal vu comme la plupart de vos articles souvent humoristiques.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :