Une indigne instrumentalisation politique et religieuse à en vomir!

Que de rebondissements judiciaires en dix ans et que de haine ressassée au sein d’une famille détruite. Jusqu’à en vomir! Comment peut-on accepter qu’un avocat-celui des parents de Vincent Lambert-puisse exulter, tel un supporter déchaîné à la sortie d’un stade. « On gagné, on a gagné… » Après que la Cour d’Appel de Paris ait rejeté l’arrêt des soins prononcé quelques heures plus tôt! « A mort l’arbitre, à mort l’arbitre », aurait-il pu alors ajouter dans la même démesure insupportable! La maman, dont on peut comprendre la souffrance depuis toutes ces années, n’avait-elle pas de son côté comparé la veille les médecins à des nazis ! Un acharnement coupable que ne justifie pas seulement sa profonde conviction religieuse que l’on peut tout de même comparer à un intégrisme plus que forcené. Et condamnable à bien des égards avec tous ces excès. Comme l’est d’ailleurs le violent tweet du souverain pontife le même jour évoquant notamment « une culture du déchet ». Se soucie-t-on aussi des souffrances de l’épouse (plutôt discrète dans sa détresse) de l’ancien infirmier, qui, de son vivant, lui avait confié son refus du moindre acharnement thérapeutique et qui depuis cinq ans, se bat contre une partie de la famille de son conjoint?

Combien d’observateurs neutres et partagés sur cette question douloureuse de la fin de vie, se sont émus devant une ultime (jusqu’à la prochaine) décision judiciaire. Vraiment du grand n’importe quoi.

Et que dire de la position de plusieurs leaders politiques, qui, dans la dernière ligne droite des élections européennes de dimanche, en ont appelé au chef de l’Etat afin qu’il vienne au secours des parents de Vincent. Le monde est fou avec ces opposants, qui, dans un but de récupération et instrumentalisation politiques, demandent la…grâce de Dieu Jupiter, dont ils critiquent le côté souverain longueur d’année « Mon bon roi, vous avez le pouvoir d’interdire cet arrêt ». Un sacré paradoxe, tout de même!

Il appartiendra finalement à un comité Théodule de l’ONU de décider dans les six mois!

Tout est bon dans cette affaire effroyable devenue d’une façon nauséabonde un enjeu électoral, où Marine Le Pen et François-Xavier Bellamy (pas forcément suivi par une partie de son camp républicain) ont joué un jeu que l’on peut juger comme dangereux, même si dans le cas du second on peut comprendre la profonde conviction religieuse qu’il avait cependant mise en sourdine pour ne pas trop déplaire. Mais quand le naturel revient au grand galop à quelque encablure de la ligne d’arrivée…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :