Le cœur n’y était pas et à chacun son « grand » Débarquement!

Une première depuis six mois! Les Gilets jaunes relégués en seconde ou troisième division au niveau des images tristement récurrentes du samedi matin. Si ce n’est peut-être l’état de siège de la ville natale du président Macron. La ville d’Amiens à la fois sauvée de la relégation en seconde division de football mais reine hélas! d’un jour des vitrines protégées en centre ville!

La faute bien sûr à l’attaque perpétrée la veille dans le cœur de Lyon, touchée de plein fouet par le pose d’un colis piégé artisanal digne (si l’on peut dire) des années quatre-vingt dix avec les sinistres islamistes algériens, « abandonné » devant une boulangerie par un trentenaire circulant à vélo et en bermuda! Une tenue bien légère et décontractée pour un terroriste, ou un « anar » en mal de notoriété qui aura toutefois laissé par son geste fou 13 blessés heureusement sans réelle gravité.

On ne peut que souhaiter que cet attentat ou crime de droit commun ne pollue plus que de raison une élection perturbée dans sa dernière journée de campagne. A l’instar de l’agression dont avait été victime Papy Voise, quelques heures seulement avant le premier tour-dévastateur pour Lionel Jospin-de la présidentielle de 1995, très imprégnée par le sentiment d’insécurité et le laxisme socialiste.

Le cœur n’y était pas, en toute logique dans les ultimes meetings des différentes partis. Dont celui, bien sûr du président Macron avec un absent de dernière minute: le Premier ministre. Edouard Philippe ne s’est pas déplacé pour se concentrer sur ce seul événement.

Une sage décision, alors que les premières réactions politiques, relativement mesurées dans l’attente de réelles certitudes, se faisaient entendre. Que n’aurait-t-on pas dit si le locataire de Matignon était venu soutenir Nicole Loiseau ?

Et pendant ce temps-là les socialistes français ont dû se frotter les yeux en découvrant les résultats des sondages sortis des urnes aux Pays-Bas (où l’on votait jeudi) plaçant contre toute attente leurs amis sociaux-démocrates en tête avec 17 % des suffrages et le parti frère néerlandais du Rassemblement national seulement en troisième position avec un score médiocre! On signerait d’ailleurs bien pour une position similaire des nationaux français dans notre pays! Sans y croire, tout aussi sûrement…

On peut tout de même s’interroger sur la sortie des résultats non officiels alors que les urnes ne rendront leur verdict que dimanche soir en France et dans la quasi totalité des pays du vieux continent. A l’exception notable toutefois de la perfide Albion orpheline de sa Première dame, Thérésa May, qui a annoncé sa sortie prévue le lendemain des cérémonies commémoratives du 75 e anniversaire du Débarquement. Histoire de poser une dernière fois aux côtés de sa gracieuse majesté ?

Il n’est pas sûr que ce « débarquement » du 10 Downing Street reste comme une grande page de l’histoire britannique!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :