Le retour de Fantomas et Fantômette!

Ils avancent un peu masqués. Tels Fantomas et Fantômette! Sans avoir l’air d’y toucher. Enfin pas trop. L’une comme l’autre envoient, comme on le dit dans le jargon politique, de plus en plus régulièrement, une carte postale. Du pays de Guignol et de la bonne bouffe, Lyon, pour la benjamine et du territoire de Belfort pour l’aîné. En l’occurrence Marion Maréchal et Nicolas Sarkozy. Avec probablement un seul point commun: celui de ne pas revenir dans le giron d’un parti. Même s’il est plébiscité par ses pairs et caracole en tête dans les enquêtes d’opinion, l’ex-président de l’UMP et de la République n’envisage nullement de remettre le couvert et de reprendre les rênes d’un parti laissé moribond par son successeur. Il a déjà donné avec les résultats que l’on connait lors de la primaire de la droite pour les présidentielles de 2017. Même s’il dit être guéri de la politique, l’animal qu’il restera jusqu’au bout, entend toujours peser. Il ne peut pas s’en empêcher. Pour preuve sa visite à Belfort, vendredi, pour une inauguration dédiée à Simone Veil et un petit passage sur un site industriel qui lui est cher où il rencontra des syndicalistes. L’occasion pour Sarko de vilipender les nationalistes et de chanter l’hymne non pas la Joie (très relative en ce moment) mais bien à l’Europe. Et de promettre qu’il remontera ses informations à son…ex ministre, Bruno Le maire, chargé de l’Economie et des Finances dans le gouvernement d’Edouard Philippe.

Reste que notre « Fantomas » se trouve toujours poursuivi dans nombre d’affaires judiciaires par un juge et non pas comme dans la série par le commissaire Juve, alias Louis de Funes! Et s’il doit rendre des comptes, ce n’est pas aux policemen de Scotland-Yard.! D’où une marge de manœuvre restreinte qui ne lui laisse guère d’espoir pour un retour gagnant au filet.

Ce qui n’est pas le cas de la jeune « Fantômette » la directrice d’école lyonnaise, qui elle aussi officiellement en retraite de la politique, n’en continue pas moins d’exister médiatiquement. Ce qui n’est évidemment pas une bonne nouvelle pour sa tata préférée, Marine, avec qui elle ne partage plus grand chose en commun et même pas un patronyme puisque la jeune femme ambitieuse, de plus en plus favorable à un rapprochement entre les droites, a abandonné le nom de Le Pen! Maréchal, me voilà…Le nous aurait une désastreuse connotation historique!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :