Un nouveau match France-Brésil pour un sommet très pimenté!

« Colonialiste », « menteur ». C’est à un bel échange de tacles que l’on a assisté ces dernières heures dans une confrontation qui n’avait rien de sportive (quoi que ?). Un match France-Brésil revu à la mode diplomatique!

Même si les arrière-pensées ne sont pas totalement absentes, force est de reconnaître que le coup de poing sur la table du chef de l’Etat a été détonnant dans le ciel de la diplomatie mondiale. Un véritable coup de tonnerre en forme de sérieux avertissement au président brésilien. Avec dans la balance des représailles la non signature du traité du Mercosur avec le Brésil et trois de ses petits voisins, qui pour la circonstance risquent d’être les dindons de la farce! Une farce ou heureux prétexte qui serait très probablement jugé de bon goût pour les éleveurs français. Entre autres.

On ne peut que saluer, pour une fois, la quasi unanimité de la classe politique française derrière le coup d’éclat et de menton du président français à l’égard de son homologue du Brésil. Un pays émergeant qui ne l’est plus vraiment après quelques années florissantes au niveau de son économie. Un rebond hélas éphémère. L’avènement de son nouveau dirigeant n’augure pas vraiment d’un sursaut!

Comment ne pas s’inquiéter devant la tournure des évènements. La planète brûle et pas seulement dans la forêt amazonienne avec tous ces chefs d’Etat ou de gouvernement, pour beaucoup populistes, incontrôlables, xénophobes, voire plus! Des caricatures bien souvent loin d’être drôles avec des « personnages » inquiétants des plus pour la paix dans le monde!

Mais pas toujours aussi totalement fous qu’il n’y paraît d’un premier abord. La preuve avec la dernière trouvaille de Donald Trump avec son désir de racheter le Groenland, qui, il ne faut pas l’ignorer, possède sous ses glaciers pas encore fondus des richesses minières très conséquentes. Plus de 15 % des réserves mondiales en gaz et pétrole, notamment, dorment sous cette île cinq fois plus grande que la France avec sa population proche des 50.000 habitants! Un futur eldorado économique donc avec un concurrent féroce, la Chine, le spécialiste des rachats des aéroports (comme c’est le cas au Groenland) mais aussi stratégique et militaire en raison de sa situation géographique! Il ne déplaisait pas au président américain de se lancer dans une nouvelle conquête, celle de l’Arctique, très longtemps après celle de ses ancêtres, le far-west et ses populations d’indiens décimées!

Moins sérieusement, pour le clin d’œil, on peut espérer que notre président fera servir de bons vins français à ses hôtes à Biarritz et en particulier à Donald Trump! Nous ne sommes plus à une provocation près! Pourquoi pas aussi lui faire connaître un vin du pays, l’Irouliguy. On n’ira pas jusqu’à épicer le…climat déjà tendu et brûlant et lui proposer une autre spécialité locale, le piment d’Espelette et pour digérer, non pas un parcours de golf, mais bien une partie de pelote basque. La totale, quoi…Bon séjour, « Mister Président »…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :