Une autoroute politique devenue…impasse au Havre!

Le député communiste havrais, Jean-Paul Lecoq, peut voir rouge à l’issue d’un été quelque peu meurtrier pour ses légitimes ambitions. Il espérait encore il y a quelques semaines conduire une liste d’union de la gauche aux municipales de mars. Une tentative de reconquête de la ville portuaire, qui, a priori, semblait bien partir avec comme alliés les « Verts » le PS et la France insoumise. L’autoroute rêvée apparait aujourd’hui se transformer en une véritable impasse avec la défection des Verts, qui depuis les Européennes donnent l’impression de vouloir marcher sur l’eau et les représentants locaux de la France insoumise, qui eux aussi croient pouvoir jouer cavalier seul et préférer un itinéraire bis! Les deux mouvements contestataires, qui ne doivent pas aimer emprunter l’autoroute, mettent en avant le côté trop personnel de l’ancien maire de Gonfreville-l’Orcher dont « l’organisation de campagne serait centrée sur sa seule personnalité et le PC ». Voilà donc la machine à perdre en bonne marche pour une gauche, qui a, semble-il, oublié la désastreuse campagne en solo des listes PC et PS en 2014, avec comme point final: l’humiliation suprême la victoire dès le premier tour de la liste alors menée par Edouard Philippe, réélu pour un second mandat, mais cette fois-ci une victoire personnelle pour l’actuel Premier ministre. Qui suit bien sûr avec beaucoup d’intérêt et de gourmandise la tournure des événements dans sa ville de cœur.

Et ce n’est probablement pas ces bisbilles et divisions historiques et récurrentes de la gauche havraise, qui vont lui déplaire, comme à son second successeur, Jean-Baptiste Gastinnes, que l’on va voir davantage désormais sur le marché des halles centrales le dimanche matin. Un lieu stratégique bien sûr pour l’édile de la Porte océane, pour faire campagne…Jugé aussi un peu trop éloigné du centre de l’échiquier politique. il pourrait affronter l’ambition débordante de quelques uns de ses « amis », éventuellement prétendants au fauteuil suprême, qui ne verraient pas forcément d’un mauvais œil de le renvoyer faire ses classes comme prof au collège à la rentrée 2020! Les vacances estivales achevées, les grandes manœuvres vont bientôt commencer…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :