Un label « Ségo » bien suffisant et un banc de touche insuffisant!

Elle n’en loupe pas une, notre « Ségo » nationale! Toujours prête à faire don de son humble personne à la Grande cause: la sienne. Ne voilà-t-il pas, rien de moins, que la dame du Poitou-Charente, son ex-terre d’élection, devrait recevoir le « Melon d’or » label charentais pur jus, pour avoir proposé son label royal aux maires qui selon elle ont bien travaillé lors de leur mandat pour la cause écolo. L’ancienne ex et ministre, qui n’a toujours pas renoncé à l’idée d’un retour au premier plan comme candidate aux présidentielles mais pas sous l’étiquette de l’appellation contrôlée du Parti socialiste, s’est déclarée prête à donner son soutien aux maires qui « auraient besoin d’être confortés dans leurs valeurs environnementales ». Trop aimable ce label forcément gage de victoire pour les futurs petits écoliers désireux de se voir remettre une belle image par leur « instit ». L’ambassadrice des pôles, n’est évidemment pas désireuse de rester seule « impératrice » (comme chacun sait la femme de… l’empereur, en marche sur la banquise avec quelques morses et pingouins et rares ours polaires. Surtout avec le réchauffement climatique et ses dévastatrices conséquences!

Une autre femme tient aussi le haut de l’affiche. Celle qui a été contrainte de renoncer à son fauteuil ministériel, Sylvie Goulard, démissionnaire pour cause de soupçons d’utilisation d’assistant parlementaire fictif, avec ses petits camarades du MODEM, Marielle de Sarnez et François Bayrou (eux aussi impliqués et invités à prendre la porte), refait surface. Et ce par la grâce du chef de l’Etat qui l’a pressentie pour devenir commissaire européenne. Sa remplaçante au ministère de la Défense, Florence Parly, aurait refusé ce poste. Un autre de ses collègues au gouvernement, Bruno Le Maire, avait vu son nom être avancé dans la « short liste » présidentielle. Mais l’insuffisance chronique du « banc de touche » , talon d’achille du Président, à chaque remaniement ou promotion, est certainement passée par là. La preuve aussi avec ce jeu de chaises musicales qui enverra très probablement l’ancien commissaire Pierre Moscovici prendre la présidence de la Cour des Comptes et son président actuel, Didier Migaud, autre ancien socialiste émérite, en partance pour la Haute-Autorité pour la transparence de la vie publique, à la fin de l’année. Une vraie fable digne de la Fontaine que cet échange de fromages bien coulant qui fait le charme de notre V e république! De vilains corbeaux, d’ici là, risquent néanmoins de roder pour contrarier le « maître des horloges »!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :