L’hôpital se moque toujours de la charité ministérielle!

Rien n’ y fait. Et ce ne sont pas le dernières promesses de la ministre de tutelle, Agnès Buzyn, qui ont changé la donne. Ca coince toujours dans les couloirs des urgences hospitalières. L’hôpital se moquerait-il toujours de la charité ministérielle ? En l’espèce, sonnante et trébuchante puisque le gouvernement a adopté l’idée d’un « goutte à goutte  » de 750 millions sur trois ans. Jugé plus comme un redéploiement que des moyens supplémentaires sans ouverture de lits et embauches conséquentes. Une potion jugée toujours très insuffisante et amère par les personnels des urgences en grève pour certains depuis six mois! Pour les syndicats concernés, c’est de la poudre aux yeux limitée à un seul dégorgement des urgences matérialisé notamment par la création d’un service d’appels téléphonique. Un SAS moqué par ces mêmes syndicats qui ont bien sûr décidé de poursuivre leur mouvement de grève du zèle. Ce coup de blues souvent légitime des blouses vertes et blanches ne risque pas de se résorber de sitôt, hélas! Et les attentes interminables des patients, pas davantage. Tant que ne sera pas réglé le problème des cabinets des médecins de ville dont les horaires d’ouverture ne sont pas adaptés à la forte demande. D’où cette « bobologie » à l’outrance dans les hôpitaux qui n’en peuvent plus. La faute aussi aux patients pour qui les urgences en milieu hospitalier sont bien pratiques et surtout gratuites!

Vite un solide brancard pour notre médecine qui va vraiment très mal. Avec ces médecins généralistes qui ne prennent plus de nouveaux patients pour beaucoup d’entre eux. tout comme leurs collègues spécialistes où les délais d’attente dépassent l’entendement. La situation ne fait qu’empirer et pas seulement dans ce qu’on appelle les déserts médicaux plutôt ruraux. Les déserts s’installent aussi dans les grandes villes où les spécialistes jouent les abonnés absents et ne trouvent pas souvent de remplaçants la retraité venue. Au grand dam des patients pour qui le parcours du combattant est semé d’embûches…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :