Un exemple pitoyable de justice très politisée!

La justice en France, chacun le sait, n’est pas plus laxiste (enfin pas pour tout le monde) que politisée. Et le secret de l’instruction conservé dans son écrin inviolable des palais de justice transformés en véritable passoire. Quelle baliverne combien de fois répétée à l’envi. On en veut encore pour preuve la décision des juges de Lyon qui viennent de relaxer deux militants écolos, coupables d’avoir, comme leurs petits camarades, décroché le portrait du Président de la République dans les mairies. Pour lui faire prendre un bon d’air frais bien mérité, en autres, en marge du sommet basque du G7, à Bayonne. Un « vol » et un délit caractérisé de désobéissance civile-et c’est une première-finalement légalisés, voire même pire encouragés par une juridiction qui ose justifier son verdict par le fait que ce « décrochage était parfaitement légitime de prévenus luttant pour la sauvegarde de la planète ». On croit rêver. Légitime ou pas ce déménagement pour le moins grotesque, méritait tout de même un petit rappel à la loi. A minima! Et ce qu’elle que soit l’identité du locataire de l’Elysée. Voilà un bel exemple de justice politique probablement piloté par des magistrats favorables au « mur des cons » de célèbre mémoire! Comment réagiront leurs collègues, qui, dans les mois à venir, auront à juger dans une douzaine de procès identiques à travers la France. A quand une opération portes ouvertes dans les mairies avec possibilité pour tous ceux qui voudraient repartir avec le portait de leur idole de décrocher les portraits? Avec à la clé peut-être même une petite récompense pour service rendu!

Les décrochages étaient décidemment d’actualité ce même jour avec le retour à l’école de la Première dame, Brigitte Macron, qui, de façon régulière, interviendra à titre bénévole, dans un lycée de la région parisienne pour venir en aide au niveau de sa matière préférée, le français, à des « décrocheurs » hélas privés d’emploi. Il est probable que ses « élèves » essaieront de lui tirer le portrait. Espérons là qu’ils ne seront pas poursuivis par ces juges tellement impitoyables pour certaines causes indéfendables.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :