« La gloire de mon père » …sans « chichi »et l’honneur perdu de l’Amérique de Donald Trump!

Dans l’ombre depuis tant d’années, à l’Hôtel de ville de Paris puis à l’Elysée, et ultime gardienne du temple du clan Chirac, en l’absence de Bernadette, très malade, la fille cadette, Claude, a pris toute la lumière lors des obsèques de son père. Une organisation sans faille et pas davantage de.. ».chichi ».

Du cousu main en lien avec l’Elysée. Toute en émotion rentrée mais tellement palpable, la nuit tombée à la rencontre des anonymes venus rendre hommage à son père, puis le lendemain, à Saint-Sulpice, a la sortie de l’office, remerciant d’un petit signe d’affection, avec son fils Martin, dans ses pas, la foule recueillie devant l’église. Et son face à face de quelques secondes, seule, avec l’Homme de sa vie devant la pierre tombale au cimetière du Montparnasse, où son père a rejoint sa sœur aînée, réunis pour toujours. L’hommage extraordinaire pour « La gloire de mon père », sans les cigales et les mots de Pagnol.

Une classe que l’on a pas retrouvée du côté de la Maison blanche et de l’administration Trump, indigne et peu reconnaissante du geste tellement symbolique (il fut le premier leader mondial à se rendre sur les lieux du drame du 11 septembre 2001). Quelle attitude minable que celles d’attendre trois jours pour transmettre un premier message officiel et déléguer une simple ambassadrice. Pourquoi pas un vulgaire conseiller d’ambassade ?

Quel contraste avec l’émotion de l’un de de ses prédécesseurs, Bill Clinton, venu saluer son « incroyable »ami Chirac qu’il « aimait tant » « Il va me manquer » déclara-il sur les marches du Palais de l’Elysée, où il déjeuna avec les hôtes du président Macron.

C’est sûr que le président actuel de la plus grande puissante n’aurait pas apprécié ce clin d’oeil à l’Homme du jour, avec au menu des dirigeants des cinq continents une salade correzienne. Un ultime attention sympa au président sympa! Donald préfère de toute évidence les hamburgers à la sauce américaine et le coca-cola. Une nouvelle faute de goût…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :