Edouard Philippe largement favori au Havre!

Tête de liste ou pas ? Il se disait jusqu’alors que l’hôte de Matignon ne se présenterait tête de liste que dans la situation où « la patrie serait en danger ». Ce qui ne semble pas être le cas selon un sondage publié dans le Figaro qui conforte la position de l’ancien maire du Havre et sa solide implantation dans sa ville de cœur. Un fief normand bien ancré où ses chances de renouveler son bail sont bien réelles, après son départ consécutif à sa nomination à Matignon, dès le premier tour, comme en 2014. Dans l’hypothèse où il se retrouverait confronté à une nouvelle division de la gauche, il n’aurait pas besoin d’un second tour en rassemblant sur son nom l’électorat de la majorité présidentielle et même au-delà. Ce qui ne serait néanmoins pas le cas, si la gauche se rangeait derrière le député communiste Jean-Paul Lecoq. Une éventualité hors d’actualité aujourd’hui.

Le parti présidentiel a également testé l’hypothèse du maire actuel, Jean-Baptiste Gastinne, qui, au printemps, a succédé au remplaçant d’Edouard Philippe, Jean-Luc Lemonnier, démissionnaire pour avoir…diffusé des photos très intimes! Le proche d’Hervé Morin, président de la Région, arriverait lui aussi en tête mais sans dépasser la majorité absolue. Son bon score sondagier a de quoi toutefois, rassurer le chef du gouvernement inquiet à juste titre sur la situation havraise avec des potentialités de division au centre et à droite.

En cas de victoire, tête de liste ou pas, et dans l’hypothèse d’un maintien à Matignon, il lui appartiendrait de faire le bon choix. Contrairement à 2017. La situation risque d’être beaucoup plus compliquée en revanche à Lyon, où les appétits dans la ville de la bonne bouffe font rage entre anciens amis. Si le maire de Lyon, Gérard Collomb, a bien reçu l’adoubement de LaREM, une double dissidence risque de faire de gros dégâts dans le parti du Président. Ce ne sera pas le cas à Marseille, où il a préféré, faute de bon candidat (il avait été question il y a plusieurs mois de Christophe Castaner) renoncer pour se ranger prudemment derrière Martine Vassal, l’actuelle présidente du conseil général des Bouches-du-Rhône et propulsée par Jean-Pierre Gaudin, futur retraité! Il est toujours préférable de jouer la gagne même si ce n’est pas sous ses propres couleurs plutôt que d’aller à l’échec cuisant. Déjà qu’à Paris, la pagaille est à son comble! Et dans d’autres villes d’importance, aussi…

Un dernier mot, sportif celui-là qui concerne toujours la cité rhodanienne. L’Olympique lyonnais, a finalement choisi l’ancien coach d’un autre olympique, marseillais celui-là. Rudi Garcia après un ballotage face à Laurent Blanc, a été « élu » par le président Aulas. Une fois encore, « Lolo » l’a dans le baba avec le choix de l’ancien entraîneur de la…Roma, en Italie…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :