Bas les masques pour un port de voile hystérisé!

Une véritable hystérie collective. Bien hélas!à l’image du climat délétère ambiant . On se croirait revenu, toutes proportions gardées, bien sûr, au temps de la Saint-Barthélemy et la guerre entre les huguenots et les catholiques! Epoque où les…barbes de nos puissants fleurissaient! Et les voiles non islamiques des gentes dames aussi…

Même si Edouard Philippe a mis un terme provisoire à la fin de la récréation sur le port du voile de la haine, en annonçant qu’il n’y aurait pas de nouvelle loi, la bataille des mots et des déclarations de guerre fait rage.

Surtout dans le camp majoritaire où les « gauchos » certes très minoritaires, attaquent le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer…et en même temps, l’une de ses porte-parole, une députée des Yvelines, se déclare prête à soutenir…un projet de loi défendu par Eric Ciotti, qui,avec sa collègue parlementaire, Valérie Boyer (la stakhanoviste des plateaux de télévision et radio) est en première ligne des artilleurs pour tirer sur tout ce qui bouge et qui peut affaiblir l’exécutif. Pas toujours à bon escient malheureusement. Les caricatures ne sont pas toujours drôles. Comme le grand écart chez les macronistes. Attention aux élongations et déchirures musculaires.

Le président Macron qui avait promis de livrer sa propre conception de la loi de 1905, sur la séparation des Eglises et de l’Etat, est sorti un peu de son silence et a jugé « irresponsable la stigmatisation d’une partie de la communauté nationale et les amalgames » consécutifs aux incidents d’une séance du Conseil régional de Bourgogne-Franche Comté, Dijon, parie du chanoine Kir!

Où finalement l’élu régional du Rassemblement national et sa victime, une parente d’élève accompagnatrice ont joué un mauvais coup gagnant (façon de parler) outrancier.

La victime, Fatima. qui s’est confiée très rapidement à une organisation musulmane pas vraiment neutre, a jugé « odieux »les propos du ministre dont les arrière-pensées extrémistes peuvent échapper à beaucoup comme celles de ses collègues du gouvernement, certes de droite (un grave péché) Gérald Darmanin et Bruno Le Maire.

Traumatisée pour toujours, la mère de famille, s’est aussi déclarée « détruite à vie ». Peuchère, comme ils disent dans le sud et à Marseille, le diocèse de la très catholique Valérie Boyer.

Si elle ne peut évidemment pas être considérée comme une possible radicalisée (pas Valérie!) ses propos et sa tenue vestimentaire dans une enceinte de la République, laissent tout de même planer un léger doute sur ses réelles intentions un…long poil provocateur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :