Pousse pas « Grand-père » à la retraite!

Une histoire (bien orchestrée au château) de partage des rôles entre le « méchant », hostile à un report placé en quarantaine, et à l’hypothèse dite clause « grand-père » et les plus « gentils » de l’exécutif ? Si la fête des grand-mères a plutôt une origine bienvenue…pour les fleuristes, celle du « grand-père » version fin 20119, n’incite pas précisément aux célébrations et manifestations de joie. Tout au moins au sein du gouvernement où l’exécutif a peu goûté, un doux euphémisme, la sortie médiatique de Jean-Paul Delevoye, le Haut-commissaire chargé de cette réforme explosive sur les retraites. Recadré en bonne et due forme par Edouard Philippe, Jean-Paul Delevoye, homme politique dont la loyauté ne peut pas être mise en doute, s’est amusé néanmoins avec un grand sourire devant les micros et caméras à témoigner: « est-ce que j’ai l’air d’un enfant puni ? » « Mon rôle est d’apporter une contribution à alimenter le débat avant que la décision ne soit prise et à laquelle je serai totalement solidaire, quelle que soit l’issue ». On connait désormais son aversion publique à la mise en place d’un futur régime de retraite seulement applicable pour les nouveaux arrivants dans le monde professionnel, d’où l’utilisation de cette clause dite « grand-père ». Et alors, les grand-mères n’y ont pas le droit ? Déjà que leurs droits sont déjà très sensiblement minorés! C’est étonnant que les féministes ne soient pas déjà montées au créneau de la colère.

Elles sont quand même très fortes nos élites gouvernementales à faire machine arrière et à avaler des « boas étouffants ». Des séquences toujours dures de rétropédalage à supporter. Surtout pour les intéressés. Souvenons des couacs à répétition sous l’ère Hollande. Les gouvernements de toutes tendances politiques, n’y ont pas échappé au fil des décennies. Même si dans le cas présent, avec une Assemblée nationale et un gouvernement pluriel, la barre a été placée très haut!

Il est probable que cette situation anxiogène pour des millions de futurs retraités durera encore quelques semaines dans l’attente du degré du désordre appelé de leurs vœux par plusieurs syndicats des transports publics à partir du 5 décembre. En attendant, le grand brouillard prend de plus en plus d’épaisseur avec ce lamentable chaud et froid. Du patinage pas vraiment artistique! Le pouvoir dépassera-t-il enfin ce stade insupportable de la tétanie, lié à la peur de la rue ?

Faut-il rappeler qu’en votant en 2017, les électeurs et électrices ayant porté au pouvoir Emmanuel Macron, n’ignoraient pas les intentions de leur nouveau président sur son désir de remettre à plat les régimes de retraite ne concernant pas seulement les régimes spéciaux! L’exécutif sait qu’il joue gros. De sa capacité à tenir ses promesses de réforme même face à ce bras de fer syndical, dépendra la suite ou la fin du quinquennat.

Et pendant ce temps-là, le même chef d’Etat a dégoupillé une grenade diplomatique en assénant une vérité: l’état de « mort cérébrale de l’OTAN » en appelant ses partenaires à « se réveiller » alors que l’un des états membres de ce croupion de l’Histoire, la Turquie, avec son dictateur Erdogan, s’apprête, à la suite de l’abandon américain de nos alliés kurdes, à libérer et renvoyer plus d’un millier d’anciens « fous de Dieu »dans la vieille Europe que l’ancien empire ottoman souhaitait pourtant rejoindre il y a encore quelques années.

Qu’il nous soit permis, en ce jour de trentième anniversaire, de commémorer avec plus de réjouissance la chute du mur de Berlin. C’était alors l’espoir d’une ère nouvelle. Pour l’ode à la joie actuelle, il faudra repasser…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :