La maman d’Emilie livre un document sur l’affaire de la Josacine

C’était il y a vingt-cinq ans. Déjà. Une terrible affaire va secouer la Normandie et même au-delà. Grosse bourgade située entre Rouen et Le Havre, Gruchet-la-Valasse, se réveille avec une affaire criminelle de grande ampleur, celle appelée de la Josacine, le nom d’un médicament destiné à soigner la bronchite d’une fillette de 9 ans, Emilie Tanay, qui se trouve alors chez un petit de camarade de classe chez les époux Tocqueville. L’analyse du flacon révèle l’existence de cyanure, un poison mortel. Un élu et notable local, Jean-Marie Deperrois, amant de la femme du couple, est très vite soupçonné. Les passions ne vont pas cesser de se déchaîner jusqu’à sa condamnation trois ans plus tard à vingt ans de réclusion criminelle et même pendant de très nombreuses années jusqu’à sa libération.

La maman d’Emilie, Corine, installée avec son mari au Havre, livre aujourd’hui un livre-document « La réparation volontaire » où elle relate ses rencontres avec l’homme qu’elle a tellement haï pendant toutes ces années. « C’est à sa demande que ces entretiens ont pu se réaliser. Je ne lui ai pas fait de cadeau. Je reconnais tout autant que ce que nous avons réussi à faire est assez exceptionnel ». « Je l’ai vu pleurer », confesse-t-elle encore tout en mettant en exergue la fait que « nous ne savons toujours pas ce qui s’est passé, ce soir-là » . « Je continue à croire que le temps peut être un allié, un jour, l’une des personnes impliquée aura peut–être envie de dire ce qui s’est passé », espère encore cette maman que j’ai rencontrée avec son mari souvent ces dernières années dans un tout autre cadre, commercial celui-là. Sans évoquer bien sûr l’épisode tragique de cette disparition. Le nom Tanay, ne peut hélas pas s’oublier. Il se respecte tout simplement. Dans l’intimité d’un couple à jamais meurtri par la disparition de sa fillette, victime probable collatérale d’un adultère aux conséquences mortelles.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :