Municipales: ca bouge à Rouen et au Havre

Il ne se passe pas une semaine sans que le Premier ministre, en faisant passer sa petite musique subliminale, ne se rapproche toujours plus de sa bonne ville du Havre. Edouard Philippe, en a rajouté une petite couche lors de sa venue au Parc de Versailles au congrès des maires. « Je ne vais pas masquer le fait que j’aime cette ville ». Et de promettre au passage qu’il rendrait publique sa décision en janvier prochain. La seule incertitude se résumant, si l’on peut dire, dans la position qu’il occupera en…conducteur du train ou simple passager dans l’un des wagons de tête. Quoi de plus logique à une période où l’on va beaucoup parler de la bataille du rail! Bien éloignée néanmoins de celle de « La bête humaine » un classique du cinéma français avec Jean Gabin…Des pelles sans charbon, nombre de candidats en prendront en mars prochain.

Edouard Philippe a profité de l’occasion qui lui était offerte devant ce parterre de plusieurs centaines de maires pour apporter son soutien à l’actuel premier magistrat de la cité de la Porte océane, Jean-Baptiste Gastinne, qui, quelques heures plus tôt, au terme d’un conseil de quartier très chaud… aux Neiges, appelé naguère le « Chicago » havrais, avait essuyé, ou plutôt sa voiture, un bris de glace arrière suite à une mini émeute et où les policiers avaient dû faire usage de bombes lacrymogènes.

Le scrutin au Havre prendra aussi l’accent de l’écologie en mode radicale…avec le ralliement du Cercle (très restreint) des Radicaux de gauche aux Verts conduits par Alexis Deck, avec le retour d’un vieux routier de la politique dont le premier mandat municipal remonte à 1977, le temps du socialisme triomphant dans les mairies. En l’occurrence Paul Dhaille, ancien député passé du PS au PRG qu’il a quitté depuis que ce mouvement s’est rapproché du parti radical valoisien de droite!

A Rouen, le brouillard ambiant s’éloigne de plus en plus pour le candidat chef d’entreprise, Jean-Pierre Louvel. Ce dernier, désireux de se lancer dans la bataille en mode indépendant des partis, avait déjà obtenu le soutien de LaREM, Agir et du Modem, vient de recevoir l’appui important des Républicains, qui, en l’absence d’un candidat légitime de poids, ont préféré se ranger derrière celui qui a de bonnes chances de redonner la ville-préfecture de Seine-Maritime au centre et à la droite après une longue parenthèse socialiste. On retiendra néanmoins que le trio du centre-droit, dans un communiqué d’un enthousiasme débordant prend acte ce soutien « sans qu’il en fait la demande ». Cache ta joie, camarade, même si le terme camarade n’est pas forcément le plus utilisé dans ce camp politique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :