Municipales: début de castagne à Louviers, « Insoumis » en hibernation au Havre et calme relatif à Evreux

La campagne électorale démarre sur de bonnes bases à Louviers, où l’on aime la castagne depuis des décennies. Souvenirs, souvenirs de l’époque du CAG (comité d’action de gauche) que les quadras d’aujourd’hui n’ont même pas connu et pas davantage celui du règne contesté et agité de la maire RPR, Odile Proust, dans les années quatre-vingts et jusqu’en 1995. Année où l’une part, la « grande », Odile Proust, et le « Grand » Jacques Chirac, arrive. Finalement deux très bonnes nouvelles pour le prix d’une!

Profitant de l’inauguration de sa permanence, François-Xavier Priollaud, le maire sortant de Louviers, a sorti l’artillerie en parlant de ses opposants de gauche comme des »moralisateurs, manipulateurs, menteurs et calculateurs ». Tout dans la nuance. Ce qui n’est évidemment pas du goût de deux de ses principaux rivaux, Diégo Ortega et Phillipe Brun, ce dernier invitant notamment M. Priollaud à se calmer. « La démocratie c’est aussi respecter ses adversaires qui défendent une autre vision du monde ». Et principalement aussi une autre appréciation de la vie locale autour notamment du manoir de Bigards et de son avenir au cœur de vives polémiques à la sauce lovérienne. Souvenirs, souvenirs, toujours, du musée dédié au décorateur de cinéma Wakhevitch cher à Odile Proust et un peu plus loin à Evreux à la fameuse passerelle éphémère Kawamata, qui ne furent pas vraiment un atout électoral des maires sortants…et sortis!

Toujours dans l’Eure, à Evreux, le maire républicain, Guy Lefrand, n’a toujours pas officialisé son lancement en campagne. Ce qui n’est pas le cas de ses opposants, le socialiste, Timour Veyri et le tandem Rouger-Bourrellier qui multiplient les porte à porte et réunions sur le terrain. Reste à savoir si le poisson électoral mordra à l’hameçon. La partie de pêche ne fait que commencer.

Au Havre, l’union des gauches constitue toujours une dure lutte où pour le moment les « Verts » conduits par Alexis Deck, le seul élu écolo de l’actuelle assemblée et le député communiste, Jean-Paul Lecoq, font, si l’on peut dire, chambre à part! La sauce ne prend pas au grand désespoir du porte-parole local des Insoumis, Nicolas Guillet, qui parle d’un bal des ego tant à droite qu’à gauche. C’est tellement vrai dans le mouvement de Jean-Luc Mélenchon que… l’ego ne fait pas partie du vocabulaire maison! Souvenons-nous, entre autres, de « la République, c’est moi ». Ce qui compte, c’est le débat de fond » avance-t-il encore. Mais surtout pas avec le PS, l’ennemi honni qui se range (faute de candidat charismatique) derrière le baron rouge de l’agglomération havraise. « Si on ne peut pas s’entendre, il n’est pas impossible que l’on ne figure sur aucune liste ». Réponse fin décembre. Très probablement. Qui va payer la dinde…et les marrons aux festivités de fin d’année et qui seront les dindons d’une mauvaise farce?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :