Municipales à Evreux! "Touche pas à ma Harley"

Chapeaux de roues, dérapages contrôlés ou pas, sorties de route, la dernière réunion du conseil municipal de la mandature à Evreux, a donné lieu, bien évidemment, à quelques passes d’armes au goût…vaguement électoral. Surtout lorsqu’il a été question d’une subvention exceptionnelle de 10.000 euros accordée à l’association organisatrice de la journée de rassemblement de Harley, avec la ville chef-lieu. L’une des manifestions phares de la cité ébroïcienne, reprise à la ville de Val-de-Reuil, chère au maire de l’époque Bernard Ansalem avant que Monsieur le secrétaire général du groupe LVMH, le toujours socialiste, « Mieux vaut motard que Jamet) ne reprenne le flambeau. C’était alors du temps de Jean-Louis Debré qui avait confié la mission à sa Direction de la communication (que je dirigeais) de re-lancer sur de bonnes bases cette festivité dont le succès ne s’est jamais démenti. En dépit de l’usure du temps et d’une météo parfois capricieuse en septembre. D’où cet appel à la générosité mal perçu par l’opposition de gauche comme de droite et du centre, qui, pour des raisons d’opportunisme politique, ont refusé de voter cette subvention. Il se peut aussi qu’il y ait eu aussi méprise sur le sens du vote dans la mesure où cette prise de position s’est faite aussi probablement en comparaison avec d’autres subventions bien moindres versées à d’autres associations beaucoup moins gâtées! Il va sans dire que les élus de la majorité municipale ont appuyé sur la pédale d’embrayage pour vilipender ces affreux empêcheurs de faire ronronner les mythiques motos dans les rues d’Evreux et aux alentours. Il est probable que cette polémique va faire grand bruit d’ici au « ride » électoral de mars prochain. Cela n’empêchera pas toutefois Guy Lefrand désormais sur les traces de roues de son ex-mentor à qui il doit son entrée politique en 2001, en ne quittant plus son écharpe bleue de la même couleur que celle portée parJLD, de piloter la mairie jusqu’à son terme. Le code vestimentaire joue à pleins gaz. Avec bien sûr des passagères fières d’être « libres » le mouvement politique lancée par la présidente de la Région Ile de France, Valérie Pécresse! C’est bien connu que l’homme à l’écharpe bleue « n’a besoin de personne en Harley Davidson » pour reprendre la célèbre chanson de Gainsbourg interprétée par Brigitte Bardot. Et surtout pas de Ludovic Bourrelier et autre Olivier Lepinteur, ses anciens colistiers, dans son dos! Un « attelage » aujourd’hui bien révolu…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :