Municipales: la famille déchirée à Louviers, la "Fabiusie" en grand danger à Rouen et appel au rassemblement à gauche au Havre!

Les bisbilles sérieuses continuent du côté de Louviers entre l’équipe sortante MoDEM avec son duo Jean-Xavier Priollaud-Anne Tierlez et les marcheurs locaux, qui bénéficiant du soutien du député LaREM de la circonscription, ont déclaré officiellement vouloir monter une liste en mars prochain. Ce qui leur a valu une réplique immédiate sans la moindre ambiguïté de la référente du parti du président de l’Eure pour qui « les décisions d’investiture ne sont nullement de la compétence des animateurs ou des comités locaux du mouvement ». Ce message fort et clair sera-t-il reçu cinq sur cinq par les militants lovériens de laREM invités à calmer leurs ardeurs belliqueuses? Reste à connaître l’identité de la future et possible locomotive d’un train pas forcément sur les meilleurs rails pour bouter hors de la mairie le duo centriste, qui dans cette éventualité encore hypothétique et (un présomptueuse) , passerait alors de bien mauvaises fêtes…au contraire des listes de gauche, qui pourtant, jusqu’alors, ne sont guère plus efficaces dans le domaine de l’union fraternelle…le nom d’une vieille association sportive de la cité. Il y a encore de l’eau à passer sous les nombreux ponts de la cité lovérienne. Et si le maire…d’à côté et président de la CASE, Bernard Leroy, mettait un peu son nez dans les affaires lovériennes et pesait de tout son poids pour arrondir les angles ? Cette « statue du commandeur » dont l’efficacité à la tête de l’agglo lovérienne n’est pas contestable, pourrait ne pas être superflue dans ces querelles de clocher. Une querelle mortifère qui pourrait le cas échéant conduire à des dommages collatéraux dans d’autres villes du département de l’Eure entre marcheurs et centristes, unis au plus haut niveau mais frondeurs et quelque peu suicidaires au niveau des municipales. Déjà que les hommes et les femmes du président s’entredéchirent entre eux, dans bon nombre de villes de la plus grande importance. Et aussi dans les plus petites villes comme à Louviers.

Au Havre, les Insoumis, appellent aussi à une union des forces de gauche qui font pour l’instant chambre à part entre les « Verts » et les « rouges et roses » (pas seulement) conduits par Alexis Deck et le député communiste, Jean-Paul Lecoq. « Il n’est pas trop tard pour faire cause commune » avancent les Insoumis. L’ancien maire de Gonfreville-l’Orcher, offrira-t-il un beau…train électrique sous le sapins de ses « amis » de gauche?

A Rouen, il est peu probable que les Verts feront le moindre cadeau au dernier représentant digne de ce nom de la Fabiusie, une terre qui pourrait définitivement être rayée de la carte en cas de défaite dans son fief. Les écolos, selon une enquête d’opinion, seraient donnés devant leurs anciens amis roses. Ce qui constituerait un séisme électoral dans une ville historiquement centriste ayant viré au socialisme depuis une vingtaine d’années en l’absence d’un véritable successeur de Jean Lecanuet. Une vielle histoire! Le candidat « vert » serait à la fois porté par le très bon résultat de son candidat aux Européennes et surtout l’effet Lubrizol, dont l’activité va partiellement repartir après trois mois d’arrêt.

Les vents mauvais tourneraient-ils pour l’ancien président de la Région, Nicolas Mayer-Rossignol? Ce n’est pas son successeur, Hervé Morin qui s’en plaindra. Au fait, viendra-il au secours de l’un de ses…poulains, François-Xavier Priollaud, également élu régional ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :