Libido en berne et grosse débandade à…l'Elysée!

Bonne nouvelle: après un bon mois sans nouvelle du « géant vert » on a enfin retrouvé le soldat Yannick Jadot, porté disparu. Au moins sur un plateau de télévision. Il y a même annoncé qu’il serait du cortège…funèbre du 9 janvier prochain pour l’enterrement de la réforme des retraites! Que nenni, selon toute probabilité, car le pouvoir n’envisage toujours pas de céder sur les grandes lignes de gare et de métro. En dépit d’un triste record de grève-31 e jour ce dimanche-une sacrée pole position comme sur les circuits automobiles de formule 1 et pour ceux qui font leurs mécomptes de cette grogne sociale. Tous ces hôteliers, restaurateurs, artisans, commerçants divers et variés qui ne se remettront pas, pris en otages entre un gouvernement qui a de toute évidence mal préparé et expliqué cette réforme pourtant essentielle et les organisations syndicales campées jusqu’à l’absurde et tous ces perdants aussi que constitue la fameuse majorité silencieuse.

Silencieuse, une partie du personnel de l’Elysée ne l’est plus pour manifester sa colère, si l’on en croit un reportage du dernier « Figaro-Magazine », qui nous en apprend de belles dans un reportage consacré aux coulisses du palais présidentiel. Enfin un vrai moment de vérité dans une actualité anxiogène. Et qui l’est encore plus après la lecture de ces bonnes pages. Ce serait en effet la…grosse débandade côté libido dans les couloirs, salons et bureaux de l’Elysée. Pour preuve le témoigne d’un « vieux » maître d’hôtel en poste depuis quarante ans au palais présidentiel: « c’est la première fois que je vois des conseillers travailler autant. On s’ennuie ferme. Plus personne ne b…Avant, il fallait frapper deux ou trois fois aux portes avant d’être sûr de ne pas se retrouver en délicate posture ». Tout fout le camp, mon bon monsieur! On est loin du temps de « Tonton » ou du « Grand » Jacques, où visiblement on savoir encore prendre du bon temps dans…l’exercice du pouvoir! Halte aux cadences infernales et à la grève du sexe. Il ne manquait plus que ça dans le bilan du chef de l’Etat avec cet appétit en berne chez ses conseillers sur le lieu de leur travail. Ils ne vont toute de même pas nous faire le coup de la péni (s) bilité Intolérable! Il est temps que la grève s’achève…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :