Une équipe avec des bras cassés et un ratage intégral télévisé!

Champions du Monde! Plus dure sera la chute et pas seulement accidentelle pour la pauvre Muriel Pénicaud clouée dans un fauteuil roulant pendant les fêtes de fin d’année. Les handicaps s’accumulent autour de Matignon et de l’Elysée. Et pas seulement avec la réforme des retraites nécessaire mais mal ficelée. Avec comme point d’orgue un torrent d’indignation bien légitime après le nouveau raté gouvernemental et parlementaire de la fin de semaine dernière consécutif au dépôt d’un amendement d’un député UDI, donc macron-compatible, allant dans le sens d’une augmentation de jours d’arrêt de travail pur les parents ayant perdu un enfant. Et il s’est trouvé une majorité inhumaine pour voter contre dans un hémicycle sonnant le grand creux. Un creux sonnant et trébuchant avec une équipe gouvernementale manquant non pas forcément de compétences techniques mais bien et c’est le plus grave, de sens politique. Une vraie misère et une maladie hélas!incurable. Des amateurs à tous les étages que le chef de l’Etat (heureusement révolté par cet épisode) devra absolument dégager dans la foulée des municipales. Dehors, pour ne citer que quelques maillons faibles, le brelan d’as formé de Castaner, Pénicaud et Belloubet…Pourtant, pour ne parler que de cette dernière, il ne faut pas oublier qu’elle fut il n’y a pas si longtemps première adjointe socialiste à la…petite mairie de Toulouse! Cela ne lui donne pas la capacité pour l’ensemble de son œuvre à poursuivre ses dégâts place Vendôme. Celle des grands joaillers. On serait presque prêt à cotiser pour lui offrir…un tout petit bijou, un pendentif pour sa longue chevelure comme présent pour son départ à la retraite. Ne reculant devant aucun sacrifice (on enverra la note rue du Faubourg-Saint-Honoré) on gâtera aussi la bafouilleuse en chef, Muriel Pénicaud, l’artiste des interviews incompréhensibles. Mais là on se contentera d’un décodeur. Très utile pour des ministres inaudibles. Reste le gros problème des réservistes potentiels sur le banc de touche. Il y a peut-être tout de même quelques députés compétents et appelés à un avenir gouvernemental parmi les trois cents parlementaires LaREM et au Sénat.

Il n’aurait pas d’ailleurs été inutile d’en posséder un (décodeur) lors du focus « vert » par les caméras de France 2 sur la ville d’Evreux, aux 20 heures, dimanche, de Laurent Delahousse. Un ratage intégral avec en prime une coupure d’un candidat tête de liste. Aucun n’est vraiment sorti grandi de ce reportage bâclé et sans intérêt. Il serait aussi temps à Evreux, comme ailleurs, que cette course à l’échalotte « verte » ne se transforme pas en délire autour de l’environnement, certes crucial, mais tout de même. La raison s’impose et la surenchère écolo devient malsaine.

Que dire alors, pour le couronnement de ce week-end, la sortie d’un « pôvre » élu municipal du Nord du Rassemblement national,appelant à ce que les enfants s’initient au tir face à la menace islamiste! Champion du monde! On attend la réaction de sa « cheftaine » Marine le Pen. Il y a vraiment de coups de pied qui se perdent et même plus si affinités…Comme pour les violences sexuelles dont été victimes nombre de patineuses artistiques et pas seulement la plus emblématique, Sarah Abitbol. Un scandale infâme après toutes ces années d’omerta. Parfois avec la complicité passive hélas!des parents et dirigeants.

Heureusement que l’équipe de France de rugby est passée par là avec sa magnifique victoire contre sa meilleure ennemie anglaise pour nous apporter joie et bonne humeur!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :