Municipales: ambiance de campagne… « L’Imprévu » est toujours possible, hélas!

Ambiance de campagne à la ville. Autour des étals du marché des Halles au Havre. Un dimanche très venté. Où les tracts pourraient s’envoler comme des paroles en l’air. De toutes tendances politiques. L’agressivité monte d’un ton avec, sur le devant de la scène, un groupe de gilets jaunes et rouges très virulents aux propos d’une rare vulgarité. Leur cible toute choisie: les « tracteurs » de l’équipe d’Edouard Philippe, bien accueillis, si l’on excepte cette bande de « nervis », pour certains d’entre eux, qui perturbent avec leurs invectives le bon déroulement du…marché et lancent des anathèmes du style « alors les partouzeurs, vous n’avez pas encore commandé votre homard ». Amagalme, amalgame.

Est-ce l’ambiance un peu électrique, toujours est-il qu’un serveur d’une brasserie de la place, en perd son plateau et arrose non pas de tracts, mais bien de quelques boissons ses clientes. Un chaud et froid sur les victimes assises en terrasse, étrangères à la campagne.

Les intéressées, loin de recevoir des excuses minimum, se font insultées en recevant une réponse très classe de l’employé: « Vous me cassez les c… ». Du lourd, du très lourd sans le talent du comédien Fabrice Luchini!

De la grande élégance de la part de ce serveur, qui la semaine dernière, avait apostrophé l’une des sympathisantes du maire: « Edouard Philippe n’a pas payé son café », bien sûr à la « cantonade » pour être bien entendu. Alors qu’en la circonstance,le Premier ministre avait bien réglé sa « conso » à son groupe! Du mesquin service compris!Et le pire dans cette scène certes anecdotique, c’est que le patron donna raison à son employé. Un bon conseil, dégagez amis havais, de cette terrasse, ou l’Imprévu est toujours possible! Et pas toujours le meilleur.

On peut préférer l’humour plus joyeux, en dépit de l’actualité et de leurs…déboires, d’un groupe d’avocats, qui, en début de week-end, se paya aussi un petit déplacement jusqu’à la permanence du Premier ministre, visé à ce titre, pour y crier en chantant du Piaf. Une ambiance finalement plus sympa. « Non, je ne regrette rien ». Avec une petite attention déco autour du fruit, l’avocat, avec un noyau, qui depuis plusieurs semaines, pollue les relations entre les barreaux et le gouvernement sur le sujet de la réforme de la retraite. On ne peut que souhaiter bon courage à l’avocate retenue par le candidat-maire sur sa liste!

Un « hymne à l’amour » qui tombe à pic pour les élus sortants du Havre et tous ceux qui aspirent à obtenir un sésame qui, jeudi connaîtront leur sort. Bon ou mauvais avec le choix cornélien pour Edouard Philippe, le lendemain de son adversaire politique Jean-Paul Lecoq. A la seule différence que le camarade, lui n’a pas d’adjoints sortants. Et il n’est vraiment pas dans l’intention des recalés bons soldats mais sacrifiés sur l’autel du renouvellement de passer à…l’ennemi, s’ils ne sont pas retenus. Même si bien sûr, ici comme ailleurs, il y a aura forcément des déçus. La dure loi du sport électoral. Bon courage, Messieurs et Mesdames et ce quelques que soient vos affinités politiques! Au Havre, comme ailleurs et plus particulièrement à Louviers et Evreux où les dernières têtes de liste ne devraient plus tarder à donner les noms des joueurs et joueuses, à parité, appelés à être sélectionnés. A la fois les titulaires et les réservistes, pour les municipales 2020, à la différence notable que leurs primes seront bien éloignées de celles de nos « enfants pourris gâtés » de la sphère footballistique!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :