Municipales: Un sondage très encourageant pour Edouard Philippe

Certes, il ne s’agit que d’une photographie prise à l’instant T, mis il n’en demeure pas moins que ce sondage commandé à l’IFOP pour la chaîne d’infos en continu se révèle très encourageant pour Edouard Philippe et ses colistiers. Il est bien, bien sûr, logique que l’ancien maire appelé à Matignon, soit contraint à un second tour en obtenant un score de 42 % très largement en avance sur son dauphin, Jean-Paul Lecoq (25 %) et l’écolo, Alexis Deck (16 %). Le candidat du Rassemblement national, comme très souvent au niveau local, ne pèse pas bien lourd avec ses 10 %. Le seuil à franchir pour aller pour poursuivre l’aventure électorale.

Il va sans dire qu’Edouard Philippe a toutes les raisons de croire toujours en sa bonne étoile havraise. Atteindre éventuellement les 42 % ( à dix points de son score du premier tour de 2014) a de quoi le satisfaire avec tous les sauts d’eau qui lui sont tombés dessus depuis qu’il dirige le gouvernement. Le dernier en date étant évidemment la crise du Coronavirus et dans le domaine politique le recours au 49-3 pour la réforme de la retraite. Un élément qui n’avait pas encore été pris en compte au moment du sondage. Non négligeable, certes, mais qui ne devrait pas bouleverser les équilibres de cette enquête d’opinion.

Qui laissera de toute évidence un goût de déception pour l’autre composante de gauche, les Verts devancés de 9 points. Réussiront-t-ils dans cette hypothèse à renouer des contacts crédibles, électoralement, avec les troupes de Jean-Paul Lecoq dont ils n’ont apprécié forcément, entre autres, les méthodes d’intimidation et la violence répétées par les supports du camarade communiste. Les embrassades sur la bouche comme au bon vieux temps de l’empire soviétique ne sont plus de mise. Au Havre come ailleurs! Surtout avec le vilain virus qui rode.

Mathématiquement, rien n’est toutefois joué en cas de fusion possible mais difficile au niveau de sa crédibilité électorale. Edouard Philippe, renforcé par cette photographie, ne doit pas avec ses équipes s’endormir sur ses lauriers, mais poursuivre son chemin, fort d’un bilan incontestable et reconnu par la population de la cité maritime . Ce qui n’est déjà pas si mal en ces temps de tempête et une mandature marquée tout de même par le trouble laissé par son départ et l’intronisation de deux successeurs. Tout s’oublie ou presque si vite!

A Evreux, ce soir, les regards seront tournés vers le petit écran avec la diffusion, toujours sur la chaine régionale d’un débat avec les différentes têtes de listes pour un combat probablement moins inégal que celui consacré mercredi dernier au Havre avec dans le rôle principal un poids lourd opposé à des petits coqs!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :