Municipales: Des débats télévisés parfois cruels et une fin de campagne très perturbée!

Les débats télévisés en région Normandie comme sur l’ensemble du territoire aussi médiocres qu’ils aient pu être et notamment au Havre, tellement la différence était grande entre le tenant du titre et ses adversaires, auront néanmoins été intéressants pour mesurer les qualités des uns et des autres. Et forcément dans le sens opposé des plus ou moins grosses catastrophes « industrielles ». Ce n’est pas toujours facile de passer dans la petite lucarne surtout lorsqu’on n’y est pas habitué et un professionnel de la politique rompu aux échanges. D’où les surprises contrastées. Les deux derniers épisodes de cette saga avec de bons et mauvais « figurants » diffusés mercredi soir avec un focus sur Rouen et Louviers auront été plutôt édifiants. L’observateur « neutre » aura pu, en toute objectivité, noter une prestation solide de Nicolas Mayer-Rossignol, l’ancien président socialiste de la Région de Haute-Normandie, défait par Hervé Morin. Plutôt en difficulté la « rose au poing » dernier vestige de la Fabiusie au niveau des sondages et en retard sur son adversaire vert du premier tour, le neveu de l’ancien Premier ministre, Pierre Bérégovoy, qui se voyait déjà, selon les enquêtes d’opinion successives allant dans le même sens, confortablement installé dans son futur fauteuil de maire. L’une des victoires possibles des écolos dans une grande métropole, impactée qui plus est par l’effet Lubrizol. Un effet qui pourrait ne pas s’exprimer aussi pleinement que prévu dans les urnes. On ne peut pas dire que la prestation du « neveu »plaidera fortement en sa faveur. Dur, dur, ce débat télévisé! C’est un métier. Qui imaginerait le général de Gaulle être mis en examen » cette célèbre formule lancée à tort par François Fillon » pourrait être revue et corrigée, mais bien éloignée de la bonne recette du canard à la rouennaise! Qui, après ce débat, imagine le neveu Bérégovoy devenir le premier magistrat de cette ville métropole ? Il n’est pas interdit de penser que le vote « utile », ici comme ailleurs, pourrait jouer à plein dans les dernières heures. De quoi aussi donner quelques sueurs froides en ce temps d’épidémie contagieuse aux écolos havrais, susceptibles aussi de souffrir de cette éventualité.

Dans le registre des bonnes surprises du débat lovérien, l’observateur toujours très neutre, a peut-être mesuré l’aisance de Diégo Ortega, directeur de cabinet de l’ancien maire de la cité jadis drapière, le seul aussi à porter cravate, contrairement à ses petits camarades pour le moins négligés dans leur tenue vestimentaire. Une remarque « vieux jeu » et anti-modernité ? Un simple détail ? Pas sûr. Et lorsque le discours (là aussi en toute objectivité non partisane) complète plutôt bien le registre, les bons points, ceux qui sont décisifs, ne sont pas à exclure dans le duel à gauche du premier tour! Vamos…Enfin pas pour tout le monde avec cette info de dernière minute: l’annulation du meeting d’Edouard Philipe, ce soir au Havre, pour cause d’emploi surchargé pour les raisons que l’on connait avec comme point d’orgue l’allocution du chef de l’Etat à 20 heures! Les opposants qui s’apprêtaient encore à faire le siège de la salle de Bléville en fin d’après-midi, dans la cité portuaire, vont en être pour leurs frais. Quelle cruelle déception. Ils pourront toujours, le cas échéant, se rabattre sur leur président préféré…devant leur poste de télévision!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :