Ordre de mobilisation générale « quoi qu’il en coûte »: privés d’écoles mais…pas d’élections municipales! « 

Le « généralissime » de l’Elysée a déclenché hier soir du Palais un ordre de mobilisation générale. D’une grande clarté. On pouvait craindre le pire sur certains aspects. Le premier éventuellement touché et non le moindre: les élections municipales. Les réunions d’état major et les rumeurs médiatiques les plus angoissantes se sont succédées toute l’après–midi. Jusqu’à une certaine délivrance après ce suspense digne d’un thriller. Le chef de l’Etat a finalement tranché en faveur du maintien du scrutin, après un échange avec les sommités scientifiques et nombre d’entretiens avec son gouvernement et ses oppositions. Evidemment partagés. Le Premier ministre, Edouard Philippe et le président du Sénat, Gérard Larcher, favorables à un maintien, ont probablement fait pencher la balance. Du bon côté, car comme nous le rapportions hier cette annulation aurait eu des conséquences désastreuses et ravageuses pour le pouvoir exécutif.

Si l’on excepte le comportement toujours scandaleux de Marine Le Pen, la classe politique peut être créditée d’un bon point dans son attitude. Responsable. En particulier et ce n’est pas tous les jours que l’on peut le signaler, chez Jean-Luc Mélenchon.

« Combattre le virus, quoiqu’il en coûte », a martelé à plusieurs reprises le président de la République, car cette crise sur le plan économique risque de se transformer en une véritable boucherie autrement plus grave que celle supportée par Nicolas Sarkozy et consorts en 2008. D’où les mesures prises pour accompagner ce très difficile moment à passer. Une sale période qui exige aussi une grande solidarité chez nos compatriotes. Indispensable comme est apparue pour Emmanuel Macron l’obligation de fermer tous les établissements scolaires à partir de lundi.

C’est vrai que ça va être galère au moins pendant six semaines pour nombre de parents, surtout si les grands-parents sont chaudement invités à ne pas être garder leurs petits-enfants!

Et pendant ce temps-là le chef de l’Etat le plus puissant du monde, de la salle ovale de la Maison blanche, a décidé de fermer de façon unilatérale ses frontières à plus de 450 millions d’Européens à l’exception des seuls Anglais.!Cette scandaleuse décision a provoqué un vent de panique sur les places boursières. Bravo l’artiste. Son ignoble et répété cavalier seul pourrait lui être fatal dans les urnes, même si son repli nationaliste peut plaire à ses compatriotes. Si au moins le Coronavirus pouvait au moins nous épargner politiquement d’un second mandat de ce fou dangereux…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :