Municipales: une politique « politicienne » à vomir!

Le vote utile jouera-t-il à plein dimanche dans certaines villes pour éviter un second tour de scrutin toujours hypothétique pour cause de confinement possible le dimanche suivant ? Toujours est-il que les états-majors politiques s’inquiètent grandement des effets dévastateurs du Coronavirus sur le taux de participation. Surtout à droite et au centre où l’on s’interroge sur la faculté de leurs fidèles électeurs et électrices à venir en nombre au pied de l’isoloir. Une crainte certes légitime mais qui se doit être partagée par l’ensemble de l’échiquier politique qui, dans sa globalité risque de voir des bataillons entiers se réfugier dans l’abstention.

Des états-majors dont il faut suivre les curieux méandres à l’approche du vote. Que penser en effet de ces sous-généraux des Républicains, qui défaits sur le champ de bataille de l’Europe avec leur petit « Napoléon » versaillais, pour l’accession au parlement de Bruxelles, si proche de l’historique désastre de Waterloo, en appellent à la défaite de l’un des leurs, Jean-Baptiste Gastinne, au Havre, acoquiné selon eux au félon Edouard Philippe. Et par voie de conséquence à l’élection du député communiste, Jean-Paul Lecoq. Un bien étrange retour à l’âge de pierre! Du temps du Général de Gaulle, qui, au lendemain de la Guerre, avait fait un gouvernement commun avec les communistes. De très courte durée.

Mais là leur anti-macronisme primaire les conduit à faire un choix des plus baroques et bouder, pour certains d’entre eux le Premier ministre et à espérer sa perte, entraînant par la même occasion la leur! Ce qui ne sera le cas d’Antoine Rufenacht et de la « vieille garde » restée fidèle à celui à qui l’ancien ministre céda son fauteuil de son plein gré en 2010. Déjà dix ans.

Le choix de la politique politicienne et non pas celui de l’intérêt des seuls Havrais et Havraises, est davantage primordial pour ces quelques « cheffaillons » bien éloignés des valeurs républicaines du parti créé par l’ancien président de la République, Jacques Chirac, dont Antoine Rufenacht fut l’ancien directeur de campagne victorieuse. Une attitude lamentable bien éloignée heureusement de celle de la base de militants et sympathisants havraise et de la quasi totalité des élus d’importance de ce parti, qui, elles se battent autour de la sénatrice, Agnès Canayer, pour la réélection du seul candidat apte à poursuivre le renouveau de cette ville dont l’image est incontestablement bien éloignée de l’ancienne cité au visage stalinien. Une évidence que ne manqueront pas d’illustrer les électeurs dans les urnes. Et ce n’est peut-être pas un hasard si le quotidien, le « Figaro », fidèle soutien à travers la plume de plusieurs de ses éditorialistes, des Gilets jaunes, a ouvert généreusement ses colonnes à un candidat havrais crédité dans le seul sondage crédible de 3 %! La presse nationale et même internationale sera en force à l’hôtel de ville toute la journée de dimanche. Des fois que le locataire de Matignon serait bousculé! Quelles belles images et commentaires acidulés en perspective!

On retiendra aussi dans cette actualité folle la détresse de centaines de milliers de nos aînés qui depuis vendredi ne peuvent plus recevoir la moindre visite de proches ou d’auxiliaires de vie, si précieuses pour leur quotidien, dans les maisons non médicalisées. C’est plus que probable que le zèle excessif aussi de certains directeurs ou directrices d’établissements accueillant nos anciens va entraîner plus de morts que ceux liés au virus. Des morts de chagrin et de solitude.

Un petit clin d’œil enfin plus amusant avec ce tweet de l’ancien trader condamné, Jérôme Kerviel, qui après l’effondrement des places boursières plaide non coupable: « j’étais chez moi ce jour-là, des fois que »…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :