Municipales: Edouard Philippe, en pole position mais…Le sortant ébroïcien en futur vainqueur et le maire de Louviers déjà réélu!

Rien n’est joué. Même si Edouard Philippe a dominé largement le premier tour, en obtenant près 44 % des suffrages, son challenger communiste en surfant à la fois sur la colère nationale et sur un vote utile au détriment du candidat vert, totalement dans les cordes avec un petit 8 %, à huit points de son score présumé dans le sondage. Très loin du compte comme les autres candidats laminés. Le Rassemblement national a fait son plus mauvais score historique dans la cité de la Porte Océane depuis longtemps.

L’issue du scrutin n’est cependant pas pliée!

Compte tenu du chiffre record de l’abstention, la prudence s’impose en vue du très hypothétique vote de dimanche prochain. En dépit d’une montagne de crises nationales depuis deux ans, Edouard Philippe reste très populaire dans sa ville. Principalement dans la « ville basse » où il explose même joliment les compteurs.

Une belle récompense évidemment amoindrie par des scores logiques dans certains quartiers populaires mais pas tous.

Où Jean-Paul Lecoq conforte ses positions. Plutôt satisfaisantes alors que le taux de participation ne dépasse guère les 30 %. Réussira-t-il à mobiliser davantage des électeurs peu enclins depuis des années à se déplacer ?

Même si les premiers résultats pouvaient laisser espérer une élection dès le premier tour, Edouard Philippe, dans un contexte national des plus pourris, fait plus que de la résistance et part en principe avec de réelles chances de succès dans ce duel attendu avec Jean-Paul Lecoq. La surprise indéniable de cette soirée électorale avec ses 35 %, Un score qui lui laisse des espoirs même si il lui faudra à la fois convaincre à la fois dans sa totalité le vote écologiste (très peu probable) et une bonne partie du vote du Rassemblement national. Sans parler des abstentionnistes. Ce qui fait tout de même beaucoup et ressemble à une mission difficile à défaut d’être impossible.

La mission est encore plus difficile à Evreux, pour la gauche, arrivée en seconde position, très loin du maire sortant qui peut se réjouir d’un score…similaire à celui du Premier ministre au Havre mais à la différence près qu’il est lui sûr d’être élu. Un jour prochain. Peut-être l’année prochaine car il y a tout lieu de penser que le second tour n’aura pas lieu au mois de mars avec un confinement total à partir de mardi ou mercredi.

Les électeurs lovériens n’ont pas ce souci. Ils ont réélu dès le premier tour le sortant, François-Xavier Priollaud. Bravo Monsieur le maire…A Rouen, l’incertitude est quasi absente. L’ancien président de la Région, le socialiste Nicolas Mayer-Rossignol, après avoir nettement pris le meilleur su Jean-Michel Bérégovoy sera élu sans la moindre difficulté face à une droite si désunie!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :