Entre Anne et Edouard, « c’est du sérieux! » Et un nouveau barbu…sélectionneur dans l’Eure!

« Avec Edouard, on s’entend très bien » ou encore « j’aime ta belle ville » d’un côté. « Ma chère Anne », de l’autre. Ils n’ont pas pu s’embrasser sur la scène du Pavillon Gabriel, mais le coeur y était vraiment. S’il n’y avait pas eu ces foutus masques et ça quelques jours seulement après l’ouverture du LH-Forum sur ses terres havraises où Edouard Philippe avait reçu avec beaucoup de courtoisie sa collègue parisienne et invitée d’honneur, Anne Hidalgo. « Entre Anne et Edouard, c’est du sérieux », (un petit clin d’oeil au passage à plusieurs…Anne de mes connaissances) aurait presque pu paraphraser l’autre invité de marque du sommet du Grand Paris (dixième du nom) et « grand machin » mis sur orbite justement par l’ancien président de la République. Nicolas Sarkozy, au sommet de son art comme chauffeur de salle. Un grand numéro. « Si on m’avait dit il y a quelques années qu’on en arriverait à désinfecter mon micro », devant une salle « morte » de rire avec cette sortie présidentielle, surtout lorsqu’il rappela combien il adorait les sapins de Noël, le Tour de France et les Jeux olympiques, qui, on le sait, doivent avoir lieu en 2024, dans la capitale et la banlieue parisienne. Une tartine beurrée à l’adresse des écolos. Et au passage-il ne peut pas s’en empêcher-une pique en direction de son successeur et grand « pote », François Hollande et sa « normalité ».

Mais l’essentiel n’était-il pas que ces « mamours » évidemment platoniques et cette grande complicité entre les deux maires des deux capitales de la France, Paris et…évidemment Le Havre, se prolongent dans la bonne humeur entre les deux intéressés qui rivalisèrent, une fois encore d’amabilités. Une entente cordiale probablement pas étrangère aux espoirs d’Edouard Philippe de s’offrir une alliée de poids pour que sa ville conquiert le siège des trois ports de Haropa (l’alliance des trois ports du Havre, Rouen et de Paris). Paris ne valait-t-elle pas jadis une messe ? Notre-Dame de Paris étant indisponible, le « Notre-Dame » havrais, en travaux, voire l’église Saint-Joseph, sont très accessibles!

Et dire que certains observateurs à une époque beaucoup plus contemporaine, ont imaginé, voire espéré que le « couple » de nouveaux amis soit rival aux municipales en mars et juin 2020. Un rendez-vous manqué pour un match qui pourrait être différé à une date ultérieure. C’est fou ce que ‘Anne Hidalgo, en danger il y a en encore un an et que l’on disait battue d’avance au scrutin de mars, est très courtisée aujourd’hui à gauche pour porter une candidature commune rose-verte en 2022! Une sacrée ressuscitée comme seule la politique sait nous en offrir. Détestée un jour, adorée le surlendemain! Alors que dans le même temps, son homologue de la Porte Océane, dépasse presque le mur du son (qui a fait…tant de bruit hier à l’heure de l’apéritif) au niveau de sa popularité sondagière. Une…rafale de « poupoularité » sans maillot jaune mais toute aussi explosive. Edouard superstar dans les enquêtes d’opinions. Pourvu que ça « doure » pour l’homme politique aujourd’hui le plus populaire de France. Encore un retournement de situation…

PS: Est-ce par mimétisme, toujours est-il que le maire L.R d’Evreux, Guy Lefrand, depuis sa réélection fin juin, s’est, lui aussi, comme bien d’autres, adonné à la grève du rasage, chaque matin. Il le peut d’autant plus qu’il n’envisage pas une candidature à l’élection présidentielle comme l’ancien président de son parti, en 2007. Avec un dégradé de couleurs qui n’est pas sans rappeler celui de l’ancien hôte de Matignon et collègue normand! Cela ne lui ouvrira pas toutefois pour autant d’autres portes encore plus prestigieuses que l’hôtel de ville chef-lieu de l’Eure. Au moins jusqu’à la fin du mandat et même un second éventuel de l’actuel chef de l’Etat! Même si bien sûr en politique, « tout est possible et réalisable ». Dans la rubrique people, bien sûr. Pour se détendre un poil dans cette actualité sinistre. Encore faut-il ne pas trop raser ses…électeurs ou lecteurs! Ce qui ne devrait pas être cas avec le le nouveau sélectionneur d’une partie de l’équipe départementale pour mars prochain. Guy Lefrand vient en effet de rendre aujourd’hui publiques ses préférences en terme de candidats pour les élections que l’on appelait il n’y a pas si longtemps cantonales. Voilà une annonce qui risque de ne pas passer inaperçue et faire du bruit et pas seulement au niveau de son timing, quelques jours seulement après le verdict des sénatoriales. J’ai les noms au nombre de huit. Vous saurez tout demain. Vive le suspense.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :