Fausses notes et « opéra-bouffe flic » » à la Bastille!

Il fallait s’y attendre. La place de la Bastille a été une nouvelle fois le théâtre d’une symphonie jamais inachevée avec comme d’habitude des débordements de fin de manifestation avant dispersion.

Vous saviez vous que la France était au bord d’un régime quasiment «vichyste » ? Avec des lois scélérates de sinistre mémoire limitant gravement la liberté de la presse et donnant, à en entendre beaucoup de nos compatriotes, tous les droits aux policiers de frapper, frapper toujours plus fort! Certes cet article 24 -mal « fagoté »- de la loi de sécurité globale pose question qui mérite au minimum une légitime interrogation, mais de là à en faire des tonnes et des tonnes ? Surtout que les images de vidéo ne seront pas interdites pour des éventuels recours judiciaires contre la police si elle fautive, mais pour un usage immodéré des réseaux sociaux. Qui peuvent livrer les intéressés, coupables de bavures ou pas à la vindicte populaire! Le floutage ne rime pas forcément avec filoutage.

Le moment était-il bien choisi par ailleurs pour remettre une couche au désordre et à la déprime ambiants. Bonjour le respect des gestes barrières! Mais là on s’en moque royalement. Avec des caméras heureuses de mettre en lumière forcément des forces de l’ordre qui n’en peuvent plus. D’en prendre « plein la gueule ». Ce qui ne justifie en aucun cas des passages à tabac scandaleux provoqués par des policiers. Qui resteront inacceptables.

Cela faisait un petit moment qu’elles n’avaient pas couru ces « brutes épaisses » après des gentils manifestants venus en nombre pour faire aussi de la politique. Avec un beau trophée avec à la clé: une quarantaine de membres des forces de l’ordre blessés, le plus souvent victimes de casseurs, tout aussi heureux de reprendre du service après quelques mois d’inactivité. Un petit entraînement toujours salutaire!

Avec des politiques récupérateurs comme aux plus beaux jours. Quelle aubaine pour la gauche et l’extrême-gauche, principalement, de se refaire une petite santé dans ces cortèges manifestement dirigés aussi contre les violences de la police. Ils étaient en nombre les droits-de-l’hommisme à géométrie invariable, enseignants, syndicalistes, journalistes, dont Edwy Plenel, le « bon apôtre et prix Nobel de la bonne conscience », sans oublier la « symbolique » Amara Traoré, toujours dans les bons coups, pour crier haro à un état aux portes du fascisme. Du grand n’importe quoi. A en entendre certains au comble du bonheur, c’est tout juste si des centaines de milliers de sauveurs des libertés n’ont pas défilé et déferlé sur l’ensemble du territoire. « Une belle réussite » (pour les images ?) ont commenté presque jouissifs la majorité des médias télé! Ça doit forcément être vrai! Tout au plus deux à trois cents mille « libérateurs et vrais démocrates » sur l’ensemble du territoire. Une belle ampleur certes mais tout de même! Pour combattre une loi jugée liberticide. « Police floutée égale justice aveuglée », ou « Abolition des flics et de Darmanin » des pancartes parmi tant d’autres brandies ou encore ce slogan crié par les casseurs et déjà entendu  » Suicidez-vous  » « On » préfère évidemment faire un zoom sur des ripostes parfois trop musclées ( répréhensibles à juste titre) des forces de l’ordre que sur les magasins vandalisés (comme s’ils avaient besoin de ça) voitures brûlées, une brasserie incendiée et biens publics détruits sur le parcours du défilé, de plusieurs scènes de lynchage de « flics » piétinés au sol par des black blocs. Mais là c’est probablement normal. Une poignée de quelques centaines de voyous hélas systématique qui viennent à chaque fois semer le désordre et la violence. Surtout dans la capitale et à Bordeaux, comme hier. Une honte qui vaut bien hélas celle de la semaine précédente.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :