Un nom en bleu et les clignotants au…verre!

« J’écris mon nom en bleu » tel est son refrain et destin. Celui de l’hymne des Bleus de l’équipe de France de football pour le prochain Euro. Et…en avant une nouvelle polémique avec le choix « artistique » de l’ancien président du club breton et maire socialiste de Guingamp. Toujours président de la Fédération française de football, le menhir celte, Noël Le Graet, a eu en effet la bonne idée de faire appel à un rappeur répondant au nom de Youssoufa…connais pas! De quoi raviver, s’il en était besoin, la flamme de l’ancien Front devenu Rassemblement et de son jeune capitaine aux Régionales en Île-de-France, Jordan Bardella. Toujours prêt à déborder sur son aile droite et qui, très vite , a fait monter la température et la mayonnaise dans le kebab pour lancer une nouvelle polémique favorisée bien sûr qui plus est par le retour forcément très commenté de son « grand copain » Karim Benzema…même combat avec youssoufa! A mettre dans le même sac de sport selon le numéro deux et défenseur du RN. Une route très nationale!

Le rappeur, probablement très apprécié des jeunes, lors d’un autre match musical, s’en était pris à une idole de la Droite nationaliste et réactionnaire, le journaliste Eric Zemmour, qu’il avait menacé de mort dans l’un de ses chefs d’œuvre musicaux.

Interrogé, le chef d’Etat qui parle beaucoup aux « djeunes » ces temps-ci, s’est à juste titre bien gardé d’entrer hier dans la polémique ! Il a de toute évidence d’autres urgences à régler que de sélectionner l’artiste pour l’hymne à la gloire de la sélection de la « Dèche » surnom donné à Didier Déchamps. Encore faut-il le souhaiter,

Était-il bien judicieux de donner du grain…de café à moudre au parti de Marine Le Pen ? Tout est bon pour les médias de la placer au centre non pas de l’attaque tricolore mais des débats politiques. Lamentable. Carton jaune avant le rouge. Alors que les clignotants sont plutôt passés au…verre ces derniers jours avec la réouverture des terrasses et le recul chiffré de l’épidémie!

PS: C’est jour de noces aujourd’hui à Evreux. Monsieur le maire ne va pas passer devant son ministre préféré, Bruno, mais bien devant l’un de ses adjoints, Nicolas (pas plus l’ancien député-maire de la ville JPN) de la ville chef-lieu de l’Eure. Pour y épouser l’une de ses charmantes conseillères municipales et commerçante de son état. Tous mes vœux de bonheur aux deux « tourtereaux » Aurélie et Guy. Ce n’est tout de même pas fréquent qu’un adjoint marie son maire! Et une mission pas forcément facile même si très agréable!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :