Il est né le divin enfant sondagier! Et spéciale dédicace ébroïcienne…

Il est né le divin enfant. Avec quelques heures d’avance sur l’heure légale de Bethléem. Avec pourquoi pas le père, Joseph, et la mère, Marie, autour du berceau de l’enfant Jésus. Et les animaux de la crèche. Bougres d’ânes que nous sommes. Un nouvel institut de sondages vient de naître et il s’appelle « Cluster 17 ». L’histoire ne dit pas encore s’il est né en Charente-Maritime et encore plus précisément à « Fort-Boyard ». Avec comme mage accompagnateur le père Fouras. Déjà que le Covid-19 nous pourrit bien la vie depuis presque deux ans. Ne voilà t-il pas qu’un « virus-sondeur » baptisé « Cluster 17 » (ça fait vraiment sérieux) a rejoint ses grands frères et ses grandes soeurs. La veille de Noël, pour nous annoncer, entre autres, une nouvelle extraordinaire, la résurrection encore très partielle de la gauche. Encore en avance cette fois-ci de plusieurs mois sur le calendrier. Et l’apparition à une hauteur sidérale de la nouvelle venue, Christiane Taubira, pointée déjà à 7 % derrière Jean-Luc Mélenchon qui grimpe également à 12 %. A un point seulement de Marine Le Pen, devancée par Eric Zemmour. Alors que le président n’a jamais été autant à marée basse à hauteur de 20 %. Une température toutefois supérieure de quatre degrés à celle de Valérie Pécresse. Doux Jésus. Le peuple de gauche se remet déjà à croire au miracle…même si la pauvre Anne Hidalgo n’a jamais été à un aussi bas niveau, de l’ordre de 2 % d’intentions de vote. Les plus grands professeurs de médecine, tellement occupés à prédire l’apocalypse épidémique, prévoient un score proche de zéro courant janvier ! Bigre il va faire froid. Il faut souhaiter que dans son excès de bonté le Père-Noël lui apportera une couverture bien chaude ce soir…

Pour Marine, le même bonhomme de rouge vêtu est passé avec quelques heures d’avance, lui aussi, à son domicile, dégradé par des tags pro-Zemmour. Ah les vandales. Sympa la campagne. Qui s’annonce musclée avec déjà des préliminaires sérieux. Monsieur Z a un alibi, il se trouvait en Côte d’Ivoire, aux côtés de son directeur de campagne, le général Bertrand de la Chesnais, qui lui avait concocté un coup médiatique pour rencontrer quelques militaires d’un régiment de logistique en soutien de la force Barkhane. Une rencontre pas vraiment du goût des autorités militaires et du ministère de la Défense. Ca sent les arrêts de rigueur. Si maintenant la « Grande muette » ne fait pas la sourde oreille aux propos de Monsieur Z !

Cette campagne électorale délétère touche aussi la Première dame, Brigitte Macron, accusée (ce n’est pas une fake-news) d’être d’une transgenre puisque née, sa véritable identité selon les rumeurs relayées par les réseaux sociaux, serait Jean-Michel Trogneux. L’épouse de notre président a bien l’intention de ne pas laisser courir ce genre d’insinuation. Aussi a-t-elle décidé de déposer plainte contre les instigateurs de ces rumeurs qui naguère ont plutôt touché des chanteuses, et en premier lieu notre Sheila nationale et Amanda Lear. On vit vraiment une époque formidable… Vous imaginez « tante »…Yvonne (de Gaulle) transformée en Yvon ! Ca fait froid dans le dos…Joyeux réveillon, tout de même, à mes chers lecteurs et lectrices. Si vous pouviez éviter un invité de dernière minute répondant au doux prénom d’Omicron, avec sa prononciation aussi féminine, ce serait le top…

P.S: A table aussi pour une spéciale dédicace réservée à mes amis ébroïciens des…deux sexes. Leur ancien maire, Jean-Louis Debré, dans le prolongement d’une soirée théâtrale à la Gaité-Montparnasse où il jouait sur scène « Ces femmes qui ont réveillé la France » avec sa compagne , l’écrivaine Valérie Bochenek (avec qui il a écrit à quatre mains plusieurs de ses derniers ouvrages) a fini la soirée autour d’une bonne table avec un autre président, de la République, celui-là (il ne s’agissait pas je vous rassure de son grand « ami » « Sarko ») , mais bien de François Hollande, accompagné de Julie Gayet. Des retrouvailles en quelque sorte présidentielles entre l’ancien président de l’Assemblée nationale et du Conseil constitutionnel et son voisin de table. On peut voir sur les images diffusées par JLD que les deux hommes privilégient toujours, une bonne bière pression. Comme le « grand » Jacques. Chirac. Un ami commun corrézien…Ils ont dû penser à lui !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :