Attention déstockage, nouvelle collection !

Les offres de fin d’année sont arrivées. Tout doit disparaître. Les magasins pourraient l’afficher! « Déstockage Delta, nouvelle collection Omicron, cent fois plus efficace ». Et vous trouvez ça drôle vu le nombre de parents et grands-parents privés au premier réveillon de leurs progénitures pour cause de propagation du dernier virus de l’année qui atteint plus particulièrement les jeunes. Et je suis bien placé pour en parler ! Pour une fois que les « vieux » tiennent un peu mieux le choc viral. Pour l’instant.

A priori le virus ne sera pas en solde avant quelques semaines. Et lui, les « affreux » qui vendent dès la journée d’après leurs cadeaux de Noël devront encore patienter avant d’essayer de l’écouler sur les plateformes réservées à cet effet. Triste époque. On aurait pu penser, à tort, que les chiffres de revente sur Ebay ou « Le bon coin » du plus beau pull moche (très mode) et autres cadeaux auraient pu être revus à la baisse vu le nombre de jeunes impactés par Monsieur Omicron. Et bien il semble que non. Tout fout vraiment le camp, sauf…celui auquel vous pensez tous. Et en plus il s’offre une nouvelle fausse identité à chaque grande marée. Comment voulez-vous qu’on l’attrape (dans le bon sens du terme) alors qu’il change régulièrement de nom à chaque fort coefficient. Même dans les contrées sans mer. Les faux papiers il connaît. Nous on a été chercher ces noms dans l’alphabet grec alors que de façon générale, les catastrophes liées aux ouragans et autre tornades meurtrières, sont exclusivement ou presque féminines au niveau de leurs prénoms. Encore un scandale de plus.

Le général Macron, du haut de sa forteresse varoise, le fort de Brégançon, va réunir demain en visioconférence un énième conseil de défense sanitaire. Bigre. Déjà que la mise en boîte de nuit est déjà effective. Que va-t-il nous concocter comme menu pour la Saint-Sylvestre ? Heureusement encore qu’on a les élections l’année prochaine. Un sérieux amortisseur en période de forte lassitude.

Vous parlez d’un cadeau si notre président tant aimé se trouvait contraint de serrer encore davantage la vis des restrictions. On y échappé mais jusqu’à quand ? Un petit couvre-feu de derrière les fagots ? Ce n’est plus un gros boulon mais vraiment le bourdon. Tant que ce n’est pas le tocsin. Et pas encore celui de Notre-Dame-de-Paris. Il faudra encore patienter jusqu’aux Jeux Olympiques de Paris.

Tiens bon « Manu » et ne te laisse pas dicter la loi…par les « enfermistes » de tous poils. Qui rivalisent à nouveau depuis quelques jours au niveau des chiffres les plus alarmants et alarmistes. Monsieur de la Palice, s’il était encore parmi nous, n’aurait pas fait mieux: il est évident que plus il y a tests plus il y a de gens déclarés positifs au Covid-19. D’ailleurs il n’est pas impossible que le département de la Corrèze change de numéro. Un chat noir que ce chiffre. La Corse a eu chaud à un chiffre près. Corrézienne de coeur, Valérie Pécresse, pourrait d’ailleurs formuler une demande dans ce sens…Il ne faut tout de même pas me croire sur parole ! Il n’est pas encore interdit de glisser au passage une petite vanne…de mauvaise veine. Et nos amis de Tulle et Brive-la-Gaillarde ne méritent pas tel déclassement. Ils ont déjà eu Hollande. Je plaisante…

C’est la surenchère, 100.000 cas positifs, hier, 200.000 demain, prévoient sans rire plusieurs grands spécialistes es-épidémies qui ont troqué leurs « instruments » pour un jeu de cartes de tarot ou une boule de cristal. Et combien après-demain ? Qui dit mieux ? Les paris sont ouverts. C’est comme au loto, si vous jouez, votre probabilité de gagner se révèle plus grande. Encore que là, vous risquez surtout davantage de gagner quelques jours d’arrêt de rigueur et de grande distanciation sociale. Privé de tout contact. Même au niveau de votre carte bancaire avec ou sans contact elle aussi. Et les soldes d’hiver qui vont bientôt arriver. Panique aussi dans les stations de ski où l’on s’inquiète des éventuelles restrictions mises en place. Il ne faudrait pas, pour la seconde année consécutive, que la semaine du blanc se transforme en noir. Et nos restaurateurs et cafetiers qui commencent à « refaire la gueule » à l’idée d’être obligés de porter un nouvel habit de policier ou de gendarme. Port illégal d’uniforme. Ca va chercher dans les combien ? Contrôle des papiers d’identité. Pourvu qu’ils ne fassent pas usage de leurs armes. Pour faire la chasse aux vilains fraudeurs qui s’introduisent de façon éhontée dans leurs établissements. Et si l’on mettait une belle photo d’identité sur les futurs pass vaccinaux ? C’est cadeau…Essayez néanmoins, celui-là, de ne pas tenter de le refourguer à bon prix. Il risque encore de servir. Et une nouvelle infraction pourrait vous coûter cher…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :