L’Elysée vaut bien une crèche !

Si Paris, autrefois, valait bien une messe, selon la célébrissime phrase-confession de notre bon roi de Navarre, Henri IV, sur le parvis de Notre-Dame, que dire aujourd’hui de la propension de certains de nos politiques à afficher de façon ostensible leur foi dans les…crèches ! Surtout nos prétendants à l’Elysée. Un trône sans la moindre paille, empressons-nous d’ajouter. On ne les a jamais vus cette année apporter autant d’attention au petit Jésus, à Joseph et Marie, sans oublier leurs protégés à quatre pattes. L’étable, en quelque sorte de la loi ! Je me suis déjà fait l’écho de la passion de Marine Le Pen à l’égard de sa crèche présidentielle dans laquelle elle a même poussé le clin d’oeil malicieux à y ajouter un intrus qui, en dépit de sa barbe et de sa coiffure volumineuse, ne ressemble en rien à un doux Jésus, même s’il a été crucifié par une partie de sa profession, le marseillais Didier Raoult.

Le Zemmour nouveau y a ajouté sa touche personnelle en postant à son tour de belles images d’une crèche. C’est touchant. Tout comme le… »vice-président » Eric Ciotti. Quoi de plus logique alors qu’on le sait lorgner sur…Beauvau ! Qui vole un oeuf comme sa tête vole un bœuf.

D’autres préfèrent effectuer le déplacement en Arménie, très à la mode depuis que le couturier François Fillon l’avait popularisé il y a cinq ans en défendant, certes une noble cause, les chrétiens d’Orient d’Arménie, menacés par leurs voisins peu enclins à faire une « fête des voisins » amicale, la Turquie et l’Azerbaïdjan! L’Eden démocratique que l’on sait peu comparable à la Terre sainte.

A défaut de se déplacer en Arménie, Emmanuel Macron, s’était contenté lui de rencontrer au mois de novembre dernier son homologue chef d’Etat du Vatican, le pape François. Le grand « patron » tendance à gauche des catholiques.

Le très convoité vote catholique pèserait-t-il autant qu’imaginé ? Probablement pas. Ou plutôt plus comme avant pour le peuple des électeurs de droite car il est probable que le rideau de fer entre la droite et l’extrême-droite s’est hélas! bien fissuré. D’où les mamours des candidats de la droite extrême à l’égard plus particulièrement des pratiquants réguliers évalués à environ 3 millions de bons paroissiens fidèles. Les plus intégristes et une grande partie des partisans de la « Manife pour tous » (largement majoritaires en faveur de François Fillon, en 2017) ont choisi leur nouveau « gourou » pourtant de confession initiale judaïque. Considéré comme le défenseur des valeurs chrétiennes davantage même que Valérie Pécresse, pourtant pratiquante, plus libéral sur l’économie que Marine Le Pen, certes dédiabolisée et surtout très conservateur sur le plan sociétal.

En attendant, certains croyants mettront aujourd’hui un cierge pour que le « vilain pontife élyséen » n’ait pas la main trop lourde pour ses ouailles en matière de restrictions sanitaires annoncées après les vêpres. Alors…l’amer à boire ou pas ? Il est très probable que les ordres venus de là-haut ne seront pas trop contraignants et liberticides. Surtout pour les fêtards de la Saint-Sylvestre. D’accord pour le confit de canard et les cotillons sans postillons, mais pas pour un nouveau confinement horaire avancé. Les conditions d’isolation en terme de durabilité devraient même être assouplies de façon à ne pas totalement paralyser le pays.

Prions ensemble pauvres pécheurs vaccinés ou pas…encore que pour ces derniers, je serai beaucoup moins miséricordieux ! Faute avouée à moitié pardonnée…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :