Un record et de beaux exemples sportifs normands!

Ca fait plaisir ce record. Quelle ville de France peut en effet s’énorgueillir à juste titre de compter trois de ses anciens enfants disputer ensemble une même coupe du monde de football ? C’est Evreux. Avec trois de ses joueurs formés très jeunes dans les clubs locaux avant d’aller chercher espoir et bonne fortune dans des centres de formation professionnels comme celui du Havre. Autre pépinière reconnue de futures stars du ballon rond avec Paul Pogba, privé en revanche lui de coupe du monde pour cause de blessure. Comme dans le basket aux heures de gloire de l’ALM, du « petit » meneur Joseph Gomis, autre écolier des quartiers sensibles, qui lui aussi a endossé le maillot frappé du coq à de nombreuses reprises. Avec Jo, l’un des sportifs les plus attachants et emblématiques de la Cité-Jolie: quel bel exemple à la fois sur le parquet et en dehors. Ce qui n’est pas toujours le cas hélas dans le sport de haut niveau dans le sport roi, le football.

Dans un autre sport, toujours havrais, comment ne pas saluer également le parcours « multiple » d’une autre championne un peu plus « vétérante » (elle me pardonnera ma copine et plus encore je n’en doute pas Antoine, le père de ses quatre enfants) Oumou Niang-Fouquet, elle aussi ancienne internationale, issue d’une très grande fratrie d’un quartier populaire, Caucriauville, sur les hauteurs de la Porte Océane.

Une réussite à la fois sportive (elle occupe également depuis plusieurs années le poste de présidente en binôme mixte du HAC handball, sociale, professionnelle et aussi…politique puisque conseillère municipale et régionale, dans l’opposition et ayant porté en son temps un autre maillot, rose, dans un premier temps à Caen et Rouen avant de rejoindre une autre « team » dans son mercato au niveau municipal en acceptant la proposition, il y a un peu plus deux ans, d’Edouard Philippe qui en fait son adjointe à l’Education et à la jeunesse et plus récemment en rejoignant la liste de Laurent Bonnaterre, le maire ex-socialiste de Caudebec-lès-Elbeuf, capitaine et sélectionneur de l’équipe estampillée à la fois En Marche et « philippiste ». Elle court, elle court toujours la dynamique Oumou qui, en dépit d’un emploi du temps bien chargé, a lancé avec succès une association à but social « La maison du coeur » où ses troupes de bénévoles aident à l’éducation de jeunes éloignés du système scolaire, notamment, par le biais d’activités sportives, socio-culturelles, culturelles, culinaires et d’autres liées à la santé. Toujours plus au profit des autres. Bravo Oumou.

Evidemment l’échelle n’est pas la même, mais comment ne pas saluer le petit mot bien agréable de l’ailier du Barca et du onze tricolore, Ousmane Dembélé, vernonnais de naissance, qui, dans un tweet, a salué son ancienne ville de coeur, la préfecture du département de l’Eure où il compte encore nombre d’amis et de proches et où il a chaussé ses premiers crampons: « il y a énormément de joueurs qui sont sortis dans cette ville d’Evreux. C’est exceptionnel », en rappelant aussi au passage avoir joué dans son enfance avec le futur défenseur central du Bayern, Dayot Upamecano. « C’était en CM1-CM2 et j’ai toujours gagné contre lui à l’époque. Mais ça c’était avant qu’il ne signe à Munich ! Il semblerait que cela se soit un peu plus gâté ensuite au niveau des confrontations de leurs clubs respectifs…dans une toute autre dimension. L’essentiel n’est-il pas que les deux copains lèvent ensemble la coupe Jules Rimet dans un petit mois au Qatar. En compagnie de leur aîné qui n’a pas partagé les mêmes cours de récré d’un autre ancien ébroïcien, havrais puis marseillais et rennais, Steve Mandanda, qui, sauf pépin physique de son équipier gardien de but, Hugo Lloris, ne rentrera pas dans les cages pendant la compétition…Un petit clin d’oeil enfin à la ville de Vernon, dont l’emblématique vieux-moulin, figure avec d’autres monuments du patrimoine national sur le dos des maillots des « bleus ». Certes, il est préférable d’avoir une bonne vue pour distinguer ce flocage patrimonial…qui fait néanmoins honneur à la seconde ville de l’Eure où est né Ousmane !

PS: C’est beaucoup moins plaisant. Et tellement consternant que de voir la fausse compassion (encore qu’il n’en ait guère fait preuve) du sinistre bourreau du peuple ukrainien, Vladimir Poutine, qui en grande difficulté, en a été réduit, un aveu de grande faiblesse, à recevoir lors d’une grotesque mise en scène à Moscou une vingtaine de mères et épouses de « ses » soldats morts et sacrifiés en terre ukrainienne. Le comble de l’horreur avec petits fours déplacés et tasses de thé et du très mauvais goût sans la moindre empathie pour ses hôtes forcément triées sur le volet. Comment croire à cette affreuse cérémonie dans laquelle il n’est pas interdit de croire que plusieurs fausses mères s’étaient infiltrées. La honte suprême…d’une incroyable et mensongère opération de séduction et propagande pitoyable répondant à la gronde bien réelle elle de milliers de femmes sur l’immensité du territoire russe. Grand humoriste devant l’Eternel le dictateur du Kremlin avec beaucoup de cynisme s’est plu à dénoncer la désinformation en vigueur dans les médias internationaux. Ça ne manque pas de sel! Et du très gros lors d’une séance de calinothérapie sinistre surjouée avec des femmes remerciant le bourreau de leurs enfants ou maris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :