Une bonne ou mauvaise « occase » pour le « grand récupérateur »

Derniers calages avant l’officialisation de la liste demain mardi. Ca phosphore dur en Macronie en vue des élections européennes. Le parti du président partira selon toute probabilité avec le ticket « juppéo-vert » avec Nathalie Loiseau-Pascal Cantin. avec quelques surprises du chef et belles « prises »attendues. Avec également pour conséquences immédiates un mini remaniement qui pourrait entériner l’arrivée d’un nouveau trentenaire, Clément Beaune, le Monsieur Europe du président. Encore que sa nomination pourrait créer un problème de parité! Tout aussi vraisemblable constitue le départ du secrétaire d’Etat et porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveau, qui profitera de cette fenêtre de tir pour son destin personnel parisien. Bon courage car la partie face à Anne Hidalgo ne n’annonce pas des plus aisés. C’est le moins que l’on puisse dire. Que penser de ces hommes ou femmes politiques qui ne jouent que leur carte personnelle. Et l’intérêt général ? Même chose pour son petit camarade chargé du numérique Mahjoubi qui lui se verrait bien partir du gouvernement en juin prochain pour se lancer dans la bataille des municipales à Paris. Et en plus ils décident maintenant de leur date de départ éventuel. Il n’est pas sûr que ce souhait soit reçu cinq sur cinq au château.

Et pendant ce temps là aussi, la polémique est montée d’un cran avec les propos d’Emmanuel Macron relatifs à la blessure d’une « vieille »militante d’Attac à Nice, grièvement blessée à la tête dans une manifestation interdite sur ce site.

Un commentaire peut-être un peu risqué et mal venu mais qui ne manque pas de justifications dans le langage cash du président. Un message à la fois de compassion pour la victime mais aussi un appel à la sagesse pour cette dernière, qui, en dépit de son âge avancé, a défié les forces de l’ordre. Avec tous les risques qu’elle encourait.

A une heure où on ne connait pas toutes les circonstances de la chute après l’ordre de dispersion et l’usage des sommations d’usage par les policiers, il apparait prudent de se hâter…lentement!

Cela n’a pas empêché le « grand récupérateur » Jean-Luc Mélenchon de sortir l’artillerie lourde pour cracher son venin sur le chef de l’Etat et voler au secours de sa « Geneviève de Nice » (une formule quelque peu récupératrice) élevée au plus haut grade d’héroïne, victime d’un pouvoir fasciste, à l’image de son toujours modèle Eric Drouet, l’homonyme, on le sait, de celui qui reconnut le roi Louis XVI lors de sa fuite à Varennes. Comparaison n’est pas raison. Il n’est pas certain que le héros de Mélenchon restera dans les cahiers d’histoire!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :