La redevance télé débranchée et le « Kaa » Blanquer!

C’est peut-être la bonne nouvelle de la semaine. Celle annoncée par le ministre des Compte publics, Gérald Darmanin, de supprimer dans les meilleurs délais la redevance télé qui permettrait ainsi une économie réelle pour le pouvoir d’achat de dizaines de millions de Français. Elle s’ajouterait ainsi à la suppression de la taxe d’habitation qui a la particularité d’être encore réglée…en même temps. Voilà une annonce qui aurait le mérite, si elle se traduisait réellement dans les faits, de donner du grain à moudre au gouvernement dans l’optique des réponses au grand débat initié par le chef de l’Etat. Des réponses très attendues, on le sait. Le temps presse désormais. Une question de jours souhaitons-le.

Encore faudra-t-il aussi proposer des économies pour payer ces cadeaux!

En attendant, l’un des collègues de Gérald Darmanin, le pourtant très populaire ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, connait sa première grande crise avec sa réforme de l’école de la confiance lancée en février dernier. Cela faisait longtemps que des milliers d’enseignants ne s’étaient pas mobilisés dans les rues par dizaines de milliers pour pourfendre cette loi. Leur patron s’est notamment trouvé affublé d’un nouveau surnom « le Kaa Blanquer » le serpent du Livre de la jungle qui, dans le film de Walt Disney, endort le héros Mowgli avec un air doucereux « aie confiance »!

C’est comme on dit un renouvellement de slogans avec aussi « Chut on ensaigne » ou plus vulgaire « dans confiance il y a con ». L’imagination n’a pas de limite avec encore  » Castaner danse, Marcon skie, Blanquer blâme et nous on trinque ».

Et pendant ce temps-là, Emmanuel Macron s’est donné un bon bol d’air frais dans les Alpes, et plus précisément à Thônes, où le président,en compagnie de Nicolas Sarkozy, n’est pas resté…atone, en allant commémorer le 75 e anniversaire du maquis du plateau des Glières. Cérémonie pendant laquelle il a été beaucoup question de rassemblement de la nation à travers l’épopée de ces soldats de la liberté dont 129 périrent sur les 465 résistants dans la neige rouge des Glières. Un hommage plutôt bien maîtrisé par le chef de l’Etat, qui n’est heureusement pas tombé dans certains de ses travers habituels.

Qui pourra oublier ce monument historique qu’est le « chant des partisans » repris en…chœur par des enfants sublimés par cet hymne immortel que l’on doit à Joseph Kessel et son neveu, le père des « Rois maudits » Maurice Druon…

Un chant inoubliable et rassembleur que l’on peut préférer à notre Marseillaise!


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :