Un enfer…pavé de bonnes et mauvaises intentions!

Quoi de plus logique que de rendre hommage aujourd’hui à la reine des classiques cyclistes, Paris-Roubaix, le « cultissime » enfer du nord et ses célèbres pavés. Le monde sportif a pour le moins été pavé de bonnes et mauvaises intentions ce week-end.

Le meilleur certainement avec le courage de cette boxeuse iranienne, qui, défiant le régime des mollahs, avait quitté son pays pour disputer son premier combat pro à Royan. Peut importe le résultat, mais retenons le courage de cette jeune femme de Téhéran qui, depuis plusieurs années, coaché par un ancien champion du monde français d’origine iranienne, installé dans le Poitou, se bat contre le pouvoir pour conjuguer le noble art au féminin. Ce qui est totalement interdit au pays des…barbus Un sacré uppercut à la face du monde libre. Chapeau Madame d’avoir levé le voile de l’indignité! On préférera toujours une femme en tenue de sport plutôt que dissimulée…L’obscurantisme religieux n’a pas sa place dans le sport. Et ailleurs!

Et le pire aussi avec ce sinistre supporter imitant des cris de singe dans les tribunes du stade de Dijon (la moutarde nous est montée au nez) à la face noire du capitaine de l’équipe adverse, prénommé Prince. Ce qui a conduit l’arbitre, non pas des élégances en l’occurrence, à interrompre momentanément le match. Une sage décision. Souhaitons que cet inacceptable racisme de couleur ne gangrène pas davantage pas notre football comme en Italie où l’on confond trop souvent parc zoologique et animalier avec un terrain de football. Les bananes ou autres cacahuètes ne devraient plus franchir les barrières de nos stades! A quand des portiques infranchissables pour ce type d’attributs !

La dernière victime en date étant notre champion du monde, Blaise Matuidi, joueur de la Juventus de Turin, lui aussi cible de ces imbéciles de supporters en Sardaigne. Notre Coluche bienaimé avait bien raison de « vilipender » ces cons de supporters pour reprendre cet hilarant pastiche de Stade 2 des Inconnus. Mais dans le cas présent, cela nous regarde…

Nos fidèles lecteurs nous pardonneront, je l’espère, cette petite chronique un brin codée pour les non initiés. Vive le sport, aurait ajouté notre regretté inventeur de Stade 2, Robert Chapatte! Tous à l’apéro…pour les rameaux!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :