Le « tour de chauffe » bicolore n’a pas fait pas recette! Et le PSG encore moins…

Les rouges et les jaunes réunis n’ont pas fait exploser les compteurs (et pas davantage heureusement) samedi, principalement à Paris, pour le 24 e acte des Gilets jaunes. Un bon galop d’entraînement pour les troupes vermillon du moustachu, Philippe Martinez. La CGT ayant essayé de mobiliser ses militants pour venir, lors de ce tour de chauffe d’avant 1 er mai, et d’apporter, pour la première fois officiellement, main forte à leurs petits camarades de lutte anti-Macron, qui, jusqu’alors, ne voulaient pas d’eux. Une « amitié » toute réciproque pour un renfort d’une efficacité toute aussi relative si l’on en juge par les chiffres de la mobilisation le plus bas depuis le mois de novembre dernier. De vrais porte-poisse nos amis syndicalistes qui auront couru en vain derrière ce mouvement (qui dévore avec gourmandise ses propres « enfants ») depuis le début. Les insoumis, dont Jean-Luc Mélenchon, n’auront pas eu davantage de chance dans leur choix à contre-courant…continu depuis novembre dernier.Un fiasco total ou presque qui n’a pas empêché toutefois les ultimes figures rescapées de ce mouvement (nécrophage pour ses propres « têtes de gondoles » disparues au champ d’honneur au fil des semaines) les mêmes que l’on voit à longueur de journées invitées plus que de raison sur les plateaux, d’appeler à une déambulation devant les principaux sièges des radios et télévisions. Pour tirer (dans le calme toutefois) à boulets rouges sur des médias coupables de désinformation et déverser tous ces flots de haine à leur égard, pour cause que ces affreux journalistes ne véhiculaient pas forcément leur seule et unique contre-vérité. Ca ne manque pas de sel! Qui aura fait le succès durable des Gilets jaunes, pour beaucoup totalitaristes, sinon les médias et en premier lieu les chaînes zélées d’infos en continu, consacrant une douzaine d’heures de direct chaque samedi.

Sans parler des plateaux de débats quotidiens! Une véritable overdose insupportable au fil des semaines. En quelque sorte l’arroseur d’images arrosé, en cette journée de grisaille au cours de laquelle plusieurs plumes…mouillées du Figaro, entre autres, ont viré leur cuti, un retournement démarré déjà il y a plusieurs semaines

En cette même journée pluvieuse, non loin de la nécropole des rois de Saint-Denis, le PSG des Qataris a bu le calice jusqu’à la lie en se faisant humilié au terme d’une saison de » loose » par les bretons de la famille Pinault, père et fils. D’autres milliardaires enfin récompensés de leur implication à la tête du Stade rennais, vainqueur de la coupe de France de football.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :