De vrais talents d’imitateurs, version feu Guignols des Infos!

En cette veille de la commémoration de l’Armistice du 8 mai 1945, place aujourd’hui à l’amusement avec des talents peut-être méconnus. Ceux de nos politiques et notamment de nos éminences gouvernementales, dans le domaine de…l’imitation!

Le premier d’entre eux, Edouard Philippe, à l’humour « so bristish » reconnu, se plait très souvent à imiter la voix de son maître, Alain Juppé, mais aussi Nicolas Sarkozy, dont il mime avec gourmandise les coups d’épaule caractéristiques et Valéry Giscard d’Estaing. Un vrai talent à la Laurent Gerra ou Nicolas Canteloup, notre Premier ministre, qui s’amuse le plus souvent avec son voisin normand, Sébastien Lecornu, alors dans le rôle de sparring-partner, pour s’entraîner à des débats télévisés face à des têtes couronnées de la politique. Un entraînement dans la bonne humeur qui ne va pas tout de même jusqu’au Conseil des ministres, où comme chacun sait, le sérieux prime. Vous imaginez Jean-Luc Mélenchon, autour de la table en si bonne compagnie…Une sacrée cohabitation!

Le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, n’est en en reste pour envoyer du lourd! Voire, parfois du très lourd. A quand une imitation de Nicole Loiseau, tête de liste…à claques (elle morfle l’ex ministre!) aux prochaines européennes ?

Nos imitateurs poussent même parfois le bouchon à faire quelques blagues à leurs amis en se faisant passer pour Alain Juppé avec un succès garanti. Courageux mais pas téméraires, ils évitent tout de même de singer leurs victimes lorsqu’elles sont en face d’eux. Encore plus lorsqu’il s’agit d’un ancien président. Respect.

Il se dit même que certains de nos comiques auraient déjà signé des contrats pour l’après, pour des scènes parisiennes. Un interdit tout de même: cela ne se fera pas sur les « tréteaux » du cabaret des Deux Anes. Il y a tout de même des limites à ne pas franchir.

A gauche, un ancien ministre de l’Intérieur et Premier ministre, Bernard Cazeneuve, affichait une palette de couleurs un peu plus vaste en croquant, il paraît à la perfection, Manuel Valls, Arnaud Montebourg et toujours Nicolas Sarkozy, le chouchou de tous. Sans oublier le Général de Gaulle dont il connaît par cœur les citations.

Comme quoi nos politiques ne sont pas si tristes que cela et méritent de temps en temps quelques applaudissements. L’enfer de la Matignon mérite tout autant quelques pauses agréables. « Merci pour ce moment » pourrait-on reprendre en pastichant le titre d’un ouvrage d’une certaine Valérie envoyé à la face de son ex, locataire de l’Elysée pendant cinq ans et cible aussi privilégiée des vrais imitateurs.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :