Quel délire pour deux sacrés barbouzes!

« Hé Manu, tu fais la gueule » ? Voilà une fausse apostrophe pour le moins familière et pas vraiment idéale en pareille circonstance, mais tellement réelle pour caractériser l’accueil présidentiel sur le tarmac de Villacoublay à nos deux ex-otages. Glacial à l’image de la météo et mené au pas de charge militaire. En moins de dix minutes, et sans le moindre regard appuyé du chef de l’Etat, pressé à juste titre d’en finir dans la plus grande des justes sobriétés. Le président, pour une fois ponctuel et si tactile d’ordinaire, n’a, cette fois-ci, pas vraiment abusé de ses habituelles accolades. Préférant laisser ses deux ministres faire la leçon sans la moindre ambigüité aux deux touristes tout penauds! La retenue que nombre de Français exigeaient a été bien respectée. Au-delà même de nos espérances.

La récupération politique, elle, est repartie de plus belle après 24 heures de trêve et réserve de bon aloi. Tout ce qui est excessif est bien souvent dérisoire. Mais que dire de ces torrents de boues haineuses et disproportionnées à l’encontre de ces deux pieds nickelés du désert en mal de sensations, transformés comme les pires salauds de la terre. Il faut savoir raison garder. Imprudents, fautifs et à l’origine de ce drame, assurément. Inconséquents, tout autant. Mais de là à inonder ces deux tristes sires sur les réseaux sociaux et même sous la voix assurée de certains journalistes et observateurs des pires mots et maux. Probablement pas.

La haine, toute aussi extrême dans sa violence, s’est propagée comme une traînée de poudre immonde. Les mêmes, pour certains, qui crachent leur venin sur nos forces de l’ordre, flics comme gendarmes, à longueur de semaines, ont crié haut et fort leur amour pour nos militaires et évidemment s’en prendre à ces…aventuriers du safari perdu, coupables d’être suffisamment riches pour s’offrir une balade dans un parc africain. Jusqu’où ce niche le délire ? Surtout lorsque les complotistes de tous poils en ont remis une couche pour imaginer nos deux ex-otages dans la peau de barbouzes…au service de sa majesté Macron! Ah, quelles têtes de barbouzes, ces deux-là. Grotesque. Seulement des imbéciles hélas trop ordinaires et irresponsables, Et c’est déjà pas mal !

On peut préférer, et de loin, le témoignage exemplaire du père de l’une des deux victimes tombées au combat en héros…Respect.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :