Changement de cap, toutes!

On l’a dit un peu perchée à l’ouest pendant sa quête du pouvoir présidentiel en 2007 puis plutôt au sud et au nord avec sa nomination, une décennie plus tard, comme ambassadrice des pôles. Ségolène n’est pas à un changement de cap près alors qu’elle se voyait bien, il y a quatre mois, en leader « maxima » d’une liste estampillée de gauche rassemblée aux Européennes! Et ne voilà-t-il pas que la « Royal » non pas canine, mais bien incisive, s’apprête à rejoindre la cage Loiseau au prochain scrutin.

Sacrée Ségolène, toujours prête à faire don de sa petite personne pour la bonne cause un brun opportuniste. A l’image d’une bonne vieille copine de l’époque Mitterrand, Elisabeth Guigou, qui, comme elle, vise peut-être un beau fromage de commissaire bien coulant à Bruxelles. Ce qui expliquerait cela…Quelle vilaine pensée à l’égard de ces « drôles de dames ». Tout est possible dans cette politique de reniements, virements de cap et trahisons diverses. Et après on dira que le parti de Macron n’est plus attractif ?

C’est bien connu qu’il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis. Et cette semaine aura bien été profitable à ces drôles de girouettes. La première d’entre elles ayant été un obscur conseiller régional de Rhône-Alpes-Auvergne, dont l’heure de gloire, si l’on peut dire, aura été de décrocher la palme d’or avant l’heure en quittant la France Insoumise pour rejoindre le Rassemblement national avec pour réelle ambition de faire essentiellement barrage à Emmanuel Macron! Un beau programme. Ce qui n’est pas aussi étrange que cela (n’en déplaise à Jean-Luc Mélenchon) lorsqu’on constate à travers une enquête d’opinion publiée par le Figaro que le RN séduit de plus en plus l’électorat insoumis.

Le Rassemblement national, parlons-en! Si l’on exclut les sondages toujours plutôt au beau fixe, la semaine n’aura pas été des meilleures pour le parti de Marine Le Pen, elle-même accrochée au mur des photos discutables, avec un cliché pour le moins équivoque avec un partisan ultra-droitier des pays baltes. Pas de quoi tout de même fouetter un chat…animal préféré de Marine. Plus embêtant peut-être l’image laissée par un assistant parlementaire de l’un de ses lieutenants ex-préférés, le normand Nicolas Bay, en train de caricaturer bêtement un juif.

On retiendra aussi dans cette semaine imaginative l’imitation d’un député du nord de la France insoumise, Ugo Bernalitis, en plein hémicycle, en train d’imiter, micro en main, Nicolas Sarkozy! Nos parlementaires ont décidément de sacrés talents de fantaisiste. Sans cette fois-ci que l’intéressé ne soit interrompu dans son one-man-show, contrairement à l’un de ses collègues, autre grand (dans tous le sens du terme) le béarnais Jean Lassalle, qui avait entonné a capella, un chant de sa région.

Les grands anciens tribuns d’hier et d’avant-hier, Danton, Robespierre, Victor Hugo Jean Jaurès, Georges Clemenceau, et Philippe Seguin, et combien d’autres, peuvent se retourner dans leurs tombes!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :